Accueil Forums Ecriture automatique Tarte à la crème

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 2 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #15060

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    Une tarte à la crème dans une espèce d’individus sans valeur, dont la montée de l’extrémisme ne peut que refléter une sorte d’abysse mentale dans la trouée nationale de certains pays.

    Une personne saine ne peut pas décemment lire un article sans éprouver une névrose qu’il va transmettre à la collectivité. Une personne tend à écrire des choses sans queue ni tête afin de s’assurer qu’il envoie des signe de sa propre vie.

    Une fois qu’on a franchi le pas de l’innomable, il est difficile de revenir en arrière. Et on se rend compte d’une espèce de genre malfaisante, dans la trouée d’un individu qui pense à lui même, dans des horeizons lointains où la capacité de l’individu est mise à mal.

    Un texte peut refléter l’idéologie, mais aussi la corruption de soin auteur. Oln peut y voir transpirer la sa propre médiocrité qui l’a a accompagné toute au long de sa vie.

    Une vie de merde, remplie par le néant, dont le affres sont autant d’insultes à une avancée de l’humanité dans son ensemble. Des parasites mentaux qui infectent l’esprit collectif comme un seul vert intestinal infecterait tout un organisme.

    Une fois qu’on a compris le problème des individus malfaisants, il faut être impitoyable et les exterminer en douceur de peur de créer des genres de martyrs de Juan dans une folie destructrice tout en n’étant plus collective.

    Je pense qu’une partie du problème vient des tartes à la crème qui sont autant de structures noyés sous une tonne d’immondices, de mensonges, l’écrit reflète la puanteur interne, une folie passagère dont la permanence est solidifiée par l’écrit et qui reste à jamais dans l’antre des autres. Passagère devient ainsi permanente et tout le monde devient à son tour un individu infecte, qui infecte les autres à tour de bras, créant un cercle sans fin de malfaisance.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.