Accueil Forums Ecriture automatique Pas suffisant

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 3 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #14966

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    De la précarité, du manque de savoir et de moyens. Une précarité qui touche ton compte en banque, la place dans ton frigo et ton âme au fil du temps qui s’amenuisent en tout.

    Une précarité sans borne, sournoise, progressive, constante et invisible. Une sorte de manteau trop lourd pour tes épaules dont tu sais que tu ne pourras jamais t’en débarrasser qu’au moment de ta mort, dans une fosse commune, car le cercueil coute trop cher.

    Une précarité pour ton entourage, qui te regarde impuissant, un abime de précarité qui se regardent, pensant que tu ne fais pas assez, mais que quoi que tu fasses, ce ne sera jamais assez. La précarité est quand tu déteste le jour de ta paye, car tu sais qu’il t’en manque la moitié.

    Un pourrissement de l’esprit, des pensées, qui deviennent de plus en plus noires, des pensées qui se transforment en actes noirs pour tes semblables et dont tu ne peut pas échapper. Une précarité comme des vêtements sans couleur, sans nom, sans prix pour te racheter une nouvelle vie.

    Une mélasse qui te saisit dès le matin,mais que tu ne peux pas t’en dépatouiller, car tu y es jusqu’au cou, sans la moindre chance de sortie avec une véritable dose d’espoir qu’un jour, tout ira bien, mais un jour mythique comme on en lisait dans les contes et légendes.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.