Les ponts résolvent-ils le problème d’interopérabilité ?

  • FrançaisFrançais



  • Le paysage de la blockchain est aussi vaste que diversifié. Rempli d’un nombre croissant d’outils, de plates-formes et de protocoles, chacun conçu pour augmenter l’utilité des crypto-monnaies et apporter de la valeur aux utilisateurs.

    Mais dans cette complexité, un obstacle majeur est apparu. Les blockchains ne peuvent tout simplement pas interagir les unes avec les autres. Ethereum, Binance Smart Chain, Solana, Terra et des dizaines d’autres blockchains fonctionnent efficacement de manière isolée, en raison d’un manque d’interopérabilité intégrée. Cela a eu pour effet de diviser la communauté blockchain, qui doit souvent choisir la plate-forme à maîtriser et à prendre en charge.

    Dans l’état actuel des choses, pour interagir avec des services sur plusieurs blockchains, les utilisateurs devraient avoir au moins une compréhension de base du fonctionnement de cette plate-forme, détenir un portefeuille et posséder au moins certains de ses actifs natifs. Naturellement, peu d’individus et d’entreprises veulent se donner la peine de se familiariser avec plusieurs plates-formes.

    Au fil des ans, une gamme d’options a été proposée comme solutions potentielles à ce défi. Celles-ci incluent des solutions d’interopérabilité telles que Polkadot, qui permet la communication interblockchain en connectant des blockchains distinctes via une chaîne de relais centrale. Ainsi que le protocole de communication interblockchain (ICP) de Cosmos, qui permet à des blockchains homogènes d’échanger des données et de la valeur en fournissant une norme unique de communication.

    Crédits image : Cosmos

    Mais malgré cela, certaines des solutions les plus anciennes et les moins compliquées s’avèrent être les plus efficaces. Nous parlons de ponts – des plates-formes d’une simplicité trompeuse qui permettent aux utilisateurs de déplacer facilement leurs actifs d’une blockchain à une autre (un processus connu sous le nom de pontage).

    Le fonctionnement de ces plates-formes est généralement relativement simple. Supposons que vous souhaitiez transférer 500 USDT du réseau Ethereum vers Avalanche. Vous devez sélectionner votre pont, choisir vos réseaux d’entrée (Ethereum) et de sortie (Avalanche), sélectionner l’actif (USDT) et le montant (500, saisir votre adresse de sortie (votre adresse Avalanche) et initialiser le pont. Les contrats intelligents du pont seraient puis brûlez 500 USDT sur Ethereum et frappez 500 USDT sur Avalanche – déplaçant efficacement 500 USDT entre les chaînes sans courir le risque de doubler accidentellement le montant total d’USDT en circulation.

    D’autres ponts, comme celui de Celer cPont, conservez des pools de liquidités sur chaque chaîne plutôt que de brûler des jetons. Lorsqu’un utilisateur relie ses actifs, ses fonds sur la chaîne d’origine sont simplement ajoutés au pool d’actifs de cette chaîne, tandis que le montant équivalent des fonds sur la chaîne de destination est débloqué à son adresse. Cela accomplit efficacement la même chose, sans nécessiter de gravure de jetons (une fonctionnalité que toutes les blockchains ne prennent pas en charge).

    La plate-forme est capable de prendre en charge des transferts de liquidités n’importe où et sans confiance sur près d’une douzaine de réseaux (y compris Ethereum, Polygon, Binance Smart Chain, Arbitrum et Avalanche) et a vu son utilisation monter en flèche au cours des quatre derniers mois, passant de 10 $. m volume total au cours de son premier mois à plus de 10 millions de dollars par jour en octobre, ce qui démontre la demande croissante de liquidité inter-chaînes.

    L’équipe derrière la plate-forme termine maintenant la version 2.0 de cBridge – apportant avec elle une liquidité accrue, plus de chaînes, des avantages améliorés pour les fournisseurs de liquidité, et plus encore.

    D’autres plates-formes, notamment le pont PancakeSwap, Terra Bridge et même la plate-forme de pont de Binance ont également connu une augmentation spectaculaire de leur utilisation au cours des derniers mois, alors qu’un nombre croissant d’utilisateurs cherchent à interagir avec des projets et des services basés sur des chaînes de blocs alternatives.

    En résolvant efficacement le problème de liquidité en permettant aux utilisateurs de déplacer leurs actifs d’une blockchain à une autre à faible coût, sans nécessiter une courbe d’apprentissage abrupte ou un excès de capital, les ponts inter-chaînes deviennent rapidement la solution incontournable pour ceux qui cherchent à interagir régulièrement. avec plusieurs blockchains.

    Et compte tenu de leur adoption rapide au cours des derniers mois, il semble probable qu’ils continueront à prendre de l’ampleur dans les mois et les années à venir, car de plus en plus de personnes reconnaissent les avantages de l’utilisation de plusieurs blockchains.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.