Le gouvernement japonais va assouplir l’exigence fiscale de 30% sur la cryptographie


  • FrançaisFrançais


  • Actuellement, les sociétés de cryptographie japonaises paient un taux d’imposition des sociétés de 30 % sur leurs avoirs, qu’elles aient ou non réalisé des bénéfices. En raison de cette législation fiscale stricte au cours des dernières années, certaines entreprises de cryptographie locales aurait ont choisi de déplacer leur entreprise ailleurs.

    Cette évolution a eu un impact sur la croissance économique du pays, et le PLD, l’ayant identifié comme sa tâche première, veut redresser la barre.

    Le Parti libéral démocrate (LDP) du Japon aborde les questions de réforme administrative et collabore avec les États-Unis pour adopter des politiques défensives et étrangères.

    Le terme réforme administrative fait référence à plusieurs thèmes dans le pays. Un exemple de ces thèmes est l’adoption de mesures telles que la réforme fiscale pour résister à l’épreuve de la pression économique.

    Le Japon s’apprête à assouplir les règles fiscales strictes

    Conformément à ses objectifs de promotion d’une croissance économique rapide, le comité fiscal du parti au pouvoir au Japon (LDP) a tenu une réunion le 15 décembre. La réunion devait délibérer sur les réformes fiscales. Pendant qu’ils y étaient, ils ont approuvé un Août-déposé proposition. La proposition vise à supprimer les taxes sur les gains papier des sociétés de cryptographie provenant de l’émission ou de la garde de jetons.

    Le gouvernement japonais cherche à assouplir les exigences fiscales imposées aux entreprises nationales de cryptographie afin de faciliter la croissance des secteurs de la technologie et de la finance. La soumission au Parlement de lois fiscales plus clémentes sur la cryptographie commencera en janvier et entrera en vigueur au cours du prochain exercice financier commençant en avril.

    Le gouvernement japonais va assouplir l'exigence fiscale de 30 % sur les cryptos - Une bonne décision ?
    Le marché total de la crypto baisse de 2,53 % | Source: Capitalisation boursière totale de la crypto sur TradingView.com

    Akihisa Shiozaki, député du PLD et membre du bureau politique du Web3, s’est exprimé sur l’évolution récente d’un entretien avec Bloomberg. Shiozaki a noté que cette décision est un pas en avant dans les réformes économiques. Il a ajouté que cela permettrait à davantage d’entreprises de démarrer des activités d’émission de jetons.

    La passion du Japon pour la monnaie numérique reste imperturbable malgré l’hiver crypto

    La nouvelle décision du gouvernement japonais suggère qu’il souhaite promouvoir et favoriser la croissance du secteur national de la cryptographie et du Web3. Cela indique également que la tendance baissière actuelle de l’industrie de la cryptographie, y compris la crise de FTX, n’a pas affecté son intérêt pour la technologie blockchain.

    Le Premier ministre japonais, Fumio Kishida, a insisté sur les rôles des NFT, de la blockchain et du Metaverse dans l’évolution numérique du comté dans un déclaration en octobre. Il a cité des exemples pratiques utilisant la numérisation des cartes d’identité nationales.

    En octobre, la Japan Virtual and Crypto Assets Exchange Association a annoncé son intention d’assouplir le processus de sélection strict pour l’inscription des jetons sur les bourses. Kishida adressé cette question en juin, demandant à l’organisation d’assouplir ses règles strictes sur le processus de sélection.

    Certains hauts dirigeants du secteur privé ont également partagé les mêmes réflexions avec le Premier ministre. Le 8 décembre, Sumitomo Mitsui Financial Group (SMBC) annoncé un projet en cours pour explorer les cas d’utilisation des jetons liés à l’âme (SBT).

    Les SBT faisaient partie de la proposition de Vitalik Buterin, co-fondateur d’Ethereum, d’utiliser des jetons pour représenter l’identité numérique des gens.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Copy code