Zurich s’associe à l’UNICEF pour améliorer le bien-être mental

  • FrançaisFrançais



  • Le partenariat entre la Fondation Z Zurich et l’UNICEF vise à bénéficier à 400 000 adolescents et 150 000 soignants dans sept pays en leur fournissant des informations, des compétences et des stratégies pour prendre soin de leur bien-être mental et de celui des autres.

    La Fondation Z Zurich soutiendra également une campagne de communication mondiale qui vise à atteindre 30 millions de personnes et à promouvoir des conversations et des connexions positives qui augmentent la sensibilisation, les connaissances et l’action autour du bien-être mental.

    Commentant le partenariat, le président de la Fondation Z Zurich, Gary Shaughnessy, a déclaré : « Aujourd’hui, nous lançons un mouvement mondial qui envisage un monde où chaque jeune est soutenu pour atteindre un bien-être mental positif. C’est un défi croissant et vital. En travaillant ensemble, nous pouvons inverser la tendance et aider de nombreux jeunes à réaliser leur potentiel. Rejoignez-nous.”

    Zurich affirme que la promotion du bien-être mental chez les jeunes et les soignants est cruciale pour réduire le fardeau croissant des troubles mentaux.

    Cependant, malgré une prise de conscience croissante des effets négatifs et des coûts financiers des problèmes de santé mentale sur les vies et les communautés, l’assureur a expliqué que d’importants écarts d’investissement persistent, en particulier pour les programmes de promotion et de prévention de la santé mentale.

    En conséquence, le partenariat cherche à former une coalition de dirigeants des secteurs public et privé qui sont prêts à prendre des mesures pour promouvoir le bien-être mental positif des jeunes, notamment en intensifiant les programmes pilotés par le partenariat et en soutenant les plaidoyer sur l’importance d’investir dans la promotion et la prévention de la santé mentale chez les adolescents.

    Charlotte Petri Gornitzka, directrice exécutive adjointe des partenariats à l’UNICEF, a déclaré : « La santé mentale positive nous aide à penser, à apprendre et à construire notre vie. Mais pour trop de jeunes, la détresse psychosociale perturbe leur quotidien, impacte négativement leur santé et les empêche de s’épanouir.

    « La pandémie de COVID-19 n’a fait qu’accroître les pressions sur les jeunes et leurs familles, mettant en danger la santé mentale de toute une génération. Avec ce partenariat, nous lançons une réponse urgente à une crise que le monde ne peut pas se permettre de laisser négligée et sous-financée. »

    La campagne mondiale soutenue par le partenariat sera lancée début octobre 2021, à l’approche de la Journée mondiale de la santé mentale. Les programmes soutenus par le partenariat débuteront au Vietnam, au Mexique, en Indonésie, au Népal, en Colombie, en Équateur et aux Maldives.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.