Prévention des aléas naturels : publication d’un répertoire pour améliorer la résilience des bâtiments

  • FrançaisFrançais



  • Engagés au quotidien pour une meilleure prévention et protection contre les aléas naturels, les assureurs sont en première ligne pour observer les coûts croissants des dégâts liés à la sécheresse, aux inondations, aux submersions marines ou aux effets du vent notamment sur les biens assurés. L’évolution des effets des aléas naturels n’est pas seule en cause : cette augmentation est également le fait d’une insuffisance de normes de construction pour bon nombre d’aléas auxquels les bâtiments sont exposés.

    Face à ce constat, la profession de l’assurance à travers la FFA a souhaité engager des actions pour améliorer la résilience des biens assurés : elle a ainsi confié à la MRN la constitution d’un groupe travail composé de professionnels et d’experts pour réaliser le recensement, l’analyse et la validation de référentiels techniques de conception, de réalisation et de reconstruction du bâti.

    Les documents de référence ainsi validés par la profession de l’assurance et mis à disposition ont notamment vocation à aider les assurés à mieux connaître l’exposition et la vulnérabilité de leurs biens face aux aléas naturels mais aussi à engager des mesures permettant de réduire cette vulnérabilité, qu’il s’agisse de nouvelles constructions ou de constructions déjà existantes. En identifiant des pistes d’amélioration de la résilience du bâti et des leviers d’actions professionnelles possibles, l’objectif est également de réduire le coût économique d’un événement climatique.

    Le répertoire de référentiels de résilience devrait être mis à jour tous les six mois par le groupe de travail. Une illustration de la participation concrète des assureurs à une meilleure maîtrise des risques naturels.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.