Les Français se tournent de plus en plus vers l’assurance vie et soutiennent ainsi la relance durable de l’économie française


  • FrançaisFrançais


  • Pour un mois d’octobre, les cotisations en assurance vie atteignent un niveau inédit…

    Les cotisations en assurance vie s’élèvent à 13,2 milliards d’euros, un niveau record pour un mois d’octobre. Elles sont en hausse de +2,3 milliards d’euros et de +1,1 milliard d’euros par rapport au même mois de 2020 et de 2019 respectivement. Elles dépassent également le seuil de 13 milliards d’euros pour la 5e fois cette année.

    Depuis le début de l’année, les cotisations s’établissent à 124,5 milliards d’euros, en hausse de +31,4 milliards d’euros et +2,9 milliards d’euros par rapport à la même période de 2020 et 2019 respectivement.

    Par ailleurs, le montant des prestations versées sur le mois d’octobre 2021 (10,5 milliards d’euros) est stable par rapport au même mois de 2020 et de 2019.

    De ce fait, la collecte nette croît fortement. À 2,7 milliards d’euros, elle n’avait plus connu un tel niveau depuis septembre 2019. Elle est en hausse de +2,4 milliards d’euros par rapport à octobre 2020 et de +1,1 milliard d’euros par rapport à octobre 2019. Depuis le début de l’année, elle s’établit à +18,5 milliards d’euros, en hausse de +22,1 milliards d’euros par rapport à la même période de 2020 et en recul de −3,9 milliards d’euros par rapport à la même période de 2019.

    Fin octobre 2021, les encours des contrats d’assurance vie atteignaient 1 861 milliards d’euros, en progression de +6 % sur un an.

    … et l’assurance vie en unités de compte (UC) inscrit de nouveaux records, mois après mois.

    Pour un mois d’octobre, l’assurance vie en UC inscrit de nouveaux records en termes de cotisations (5,0 milliards d’euros) et de collecte nette (+3,4 milliards d’euros). C’est également le cas pour les cotisations en UC depuis le début de l’année qui atteignent +47,4 milliards d’euros, tandis que la collecte nette en UC depuis le début de l’année s’élève à +30,5 milliards d’euros.

    38 % des cotisations en assurance vie correspondent ainsi à des UC, sur le mois comme depuis le début de l’année. Ce taux était de 35 % en 2020 et 28 % en 2019.

    En octobre, un peu plus de 100 000 Français ont souscrit un PER

    En octobre, les PER enregistrent 140 000 assurés supplémentaires, dont 103 000 sont de nouveaux assurés et 37 000 proviennent de transferts d’autres contrats d’épargne retraite. Les versements sur les PER s’élèvent à 1,1 milliard d’euros, dont 479 millions d’euros au titre des cotisations et 606 millions d’euros au titre des transferts. Par rapport au mois d’octobre 2020, le nombre de nouveaux assurés progresse de +55 % et leurs cotisations sont en hausse de +60 %.

    En cumul depuis le début de l’année, les versements sur un PER s’élèvent à 11,7 milliards d’euros pour 1 018 000 nouveaux assurés.

    La collecte nette des PER s’élève à 367 millions d’euros sur le mois d’octobre et 3,3 milliards d’euros depuis le début de l’année.

    Fin octobre, les PER comptabilisent 2,4 millions d’assurés pour 26,1 milliards d’euros de provisions mathématiques.

    La bonne tenue de l’assurance vie concourt à la relance durable de l’économie française

    Au 30 septembre 2021, les fonds Finance Durable des assureurs s’élèvent à 133,8 milliards d’euros. Ils affichent une hausse de +16 % par rapport à la fin de l’année 2020 contre +1,4 % pour l’ensemble des placements des sociétés d’assurance vie sur la même période. Il s’agit principalement de fonds bénéficiant du label ISR et, dans une moindre mesure, de fonds labellisés Greenfin ou Finansol.

    Pour les fonds Finance Durable et labellisés « Relance », près de 70 % proviennent des UC, signe de la volonté des Français d’accompagner et de soutenir la relance durable de l’économie française.

    Au 30 septembre, les assureurs ont investi dans les fonds de capital-risque à hauteur de 25,6 milliards d’euros et dans les fonds labellisés « Relance » pour 6 milliards d’euros. Par rapport à la fin de l’année 2020, ces fonds affichent une croissance à deux chiffres, de 25 % et 20 % respectivement.

    Pour Franck LE VALLOIS, directeur général de la Fédération Française de l’Assurance : L’assurance vie est un produit très apprécié des Français. Les chiffres d’activité depuis le début de l’année le confirment et signent un retour à la situation pré pandémique. A une différence majeure près : l’épargne accumulée par les Français pendant la crise sanitaire. Au-delà des incitations à consommer pour relancer la machine économique, transformer l’épargne de court terme et non productive en assurance vie est un formidable levier pour financer l’économie productive et les projets de long terme des entreprises tout en répondant aux besoins des épargnants. Les fonds Finance Durable et Relance sont un moyen de stimuler notre économie que les assureurs promeuvent. Nous en sommes fiers et continuerons de jouer notre rôle d’investisseur au service de la relance et de la transition écologique. »

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive.

    Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.