Les assureurs financent le développement des entreprises technologiques

  • FrançaisFrançais



  • L’événement « Financer la IVè révolution industrielle » qui se tenait aujourd’hui à Bercy à l’initiative de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, et de Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, a permis de dresser un premier bilan de l’initiative « Tibi », lancée à Bercy en 2020, visant à créer un écosystème dense de financement en faveur des jeunes entreprises technologiques.

    Parmi les 21 investisseurs du programme « Tibi », 15 assureurs ont déjà engagé 2,3 milliards d’euros et prévu 900 millions d’euros supplémentaires d’ici la fin de l’année.

    Ces derniers poursuivront leur mobilisation en faveur des entreprises de la French Tech, notamment des acteurs de la biotech. Les assureurs, investisseurs de long terme, sont en effet des partenaires adaptés aux besoins de financement des entreprises technologiques, et particulièrement des sciences de la vie dont le développement s’inscrit dans la durée.

    Pour investir plus massivement et à long terme dans les secteurs innovants, les assureurs militent pour un cadre économique et réglementaire favorable, qui ne soit pas un frein aux investissements de long terme, notamment grâce à une fiscalité lisible, une réglementation stable, mais aussi à des règles prudentielles adaptées.

    Florence Lustman, Présidente de la Fédération Française de l’Assurance, participait à la table ronde « Le financement des biotech, des enjeux spécifiques », lors de l’événement « Financer la IVè révolution industrielle » le 7 juin à Bercy.

    Elle a notamment souligné que « les assureurs représentent la pierre angulaire du financement du programme Tibi. Ils ont déjà engagé 2,3 milliards cette année et s’apprêtent à investir encore presque 1 milliard ». Elle a précisé que « la santé de demain représente un enjeu majeur pour la souveraineté sanitaire de notre pays, comme la crise de la Covid-19 l’a rappelé. Les assureurs sont déjà engagés, au travers du programme d’investissement Relance Durable France, dont 800 millions – sur les 2,3 milliards d’euros du programme – sont consacrés au financement des entreprises du secteur de la santé. Avec leur métier d’investisseur de long terme, les assureurs sont bien placés pour relever le défi du financement des biotech, dont le cycle de développement – recherche – test – homologation – s’inscrit sur le temps long ».

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.