Le chef du régulateur indien déplore le faible nombre d’actuaires

  • FrançaisFrançais



  • L’Inde a besoin de plus d’actuaires de l’assurance pour aider à développer l’industrie et accomplir sa mission de protection, selon le chef de son organisme de réglementation des assurances.

    Il n’y a que 458 actuaires enregistrés en Inde, dont 19 viennent de rejoindre la profession en 2020, Affaires aujourd’hui signalé. Ils sont rejoints par 165 associés et 7 500 membres étudiants. L’Inde a une population de 1,38 milliard d’habitants, la deuxième plus élevée au monde.

    Selon Subhash C. Khuntia, chef de l’Autorité de réglementation et de développement des assurances de l’Inde (IRDAI), l’Inde a besoin d’au moins 1 000 à 1 200 actuaires, en particulier dans les assurances générales. La mise en œuvre prochaine de la Norme internationale d’information financière (IFRS) 17 stimulera également la demande d’actuaires.

    «Les actuaires ont désormais un rôle important à jouer dans le calcul des effets d’événements incertains comme le changement climatique et les pandémies comme COVID en concevant des produits appropriés et en les tarifant de manière à équilibrer les intérêts des assurés et des compagnies d’assurance», a déclaré Khuntia. comme dit dans le rapport.

    Khuntia, qui a pris la parole lors du conclave actuariel virtuel 2021, a noté le manque de sensibilisation du public à propos de l’industrie actuarielle et des différentes opportunités présentes sur le terrain.

    Pendant ce temps, Subhendu Kumar Bal, président de l’Institut des actuaires de l’Inde, a déclaré que l’organisation prend des mesures pour accroître ses effectifs dans les années à venir.

    «Le nombre d’actuaires pleinement qualifiés est faible parce que les cours de sciences actuarielles prennent du temps», a déclaré Bal. «Cependant, l’institut a commencé par des séances de coaching / conseil qui ont énormément aidé les étudiants à se qualifier pour le sujet beaucoup plus rapidement.»

    Bal a ajouté que l’institut discutait avec le ministère des Services financiers de la création d’un organisme gouvernemental pour les actuaires, à l’instar d’autres pays.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.