L’accord Aon-WTW obtient le feu vert d’au moins un régulateur

  • FrançaisFrançais



  • Aon Plc et Willis Towers Watson (WTW) – les deux géants du courtage qui ont accepté au début du mois de vendre certaines entreprises à Arthur J. Gallagher & Co. (AJG) pour résoudre les problèmes de concurrence soulevés par la Commission européenne (CE) – ont maintenant obtenu le feu vert d’un régulateur asiatique.

    La Commission du commerce équitable (FTC) de Taïwan a annoncé que le projet de fusion Aon-WTW n’est pas interdit en vertu de la loi sur le commerce équitable de Taïwan. Tous deux domiciliés en Irlande et ayant leur siège à Londres, Aon et WTW ont des filiales taïwanaises, dont la combinaison ne posera pas de problème pour ce marché spécifique.

    La FTC a constaté que «bien qu’Aon et WTW étaient hautement substituables avant la combinaison, il y avait encore d’autres concurrents qui pouvaient continuer à exercer une pression concurrentielle», selon une traduction de la mise à jour chinoise du chien de garde.

    Il a également été souligné que les clients des services de courtage de (ré) assurance d’Aon et de WTW sont de grandes entreprises avec une «riche expérience de négociation» qui peut fournir un effet de contrepoids. Sur la base de l’examen de la FTC, l’accord mondial gigantesque ne devrait pas restreindre de manière significative la concurrence ou en tirer des avantages à Taïwan.

    Ailleurs, les régulateurs n’ont pas encore pris leurs décisions respectives. En Australie, par exemple, la Commission australienne de la concurrence et des consommateurs a reporté la publication de ses conclusions du 27 mai à une date provisoire encore à être annoncée. De même, les CE ont prolongé leur propre date limite au 3 août.

    Le 12 mai, la fusion des maisons de courtage a révélé avoir signé un accord définitif avec AJG pour la vente de Willis Re et d’un ensemble de services de gestion des risques d’entreprise et de courtage et de santé et d’avantages sociaux de WTW pour un montant total de 3,57 milliards de dollars américains.

    En 2019, c’est également AJG qui a acheté la pratique aérospatiale mondiale de Jardine Lloyd Thompson Group (JLT), qui a dû décharger l’unité afin que Marsh McLennan puisse procéder à son rachat de JLT.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.