Épidémie de Coronavirus (Covid-19) -Une consultation médicale gratuite pour les personnes fragiles

  • FrançaisFrançais



  • Crédits :
    © rh2010 – stock.adobe.com

    Considéré comme personne vulnérable, vous n’avez pas pu consulter votre médecin ou réaliser des examens médicaux pendant le confinement ? Vous avez besoin d’être accompagné pendant cette période de déconfinement ? Une consultation particulière avec son médecin traitant est accessible aux personnes reconnues à risque de développer une forme grave de Covid-19 et aux personnes prises en charge pour une affection de longue durée (ALD). Service-public.fr vous explique les conditions pour en bénéficier.

    Cette consultation dite « longue », prise en charge intégralement par l’Assurance maladie, est l’occasion de faire le point sur l’impact du confinement sur son état de santé. Elle permet aussi de recevoir des conseils personnalisés sur les mesures de protection à adopter vis-à-vis du Covid-19.

    Elle concerne les personnes reconnues à risque de développer une forme grave de Covid-19 et les personnes prises en charge pour une affection de longue durée (ALD) qui :

    • n’ont pas pu consulter leur médecin généraliste depuis le 17 mars 2020 ;
    • ou sont adressées par un établissement de santé après une hospitalisation.

    Si vous êtes concerné, prenez contact rapidement avec votre médecin traitant pour bénéficier de cette « consultation longue ». Elle doit en effet être réalisée avant le 15 septembre 2020.

    • Être atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
    • Être atteint d’une immunodépression congénitale ou acquise :
      • médicamenteuse : chimiothérapie anticancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
      • infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 3 ;
      • consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
      • liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;
    • Être âgé de 65 ans et plus et avoir un diabète associé à une obésité ou des complications micro ou macrovasculaires ;
    • Être dialysé ou présenter une insuffisance rénale chronique sévère.
    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.