Épidémie de Coronavirus (Covid-19) -Europe : dans quels pays peut-on se déplacer depuis la France et à quelles conditions ?

  • FrançaisFrançais



  • Crédits :
    © nosorogua – AdobeStock

    Malgré le nouveau confinement jusqu’au 1er décembre, il est toujours possible de se rendre dans certains pays européens pour motifs impérieux professionnels ou familiaux. Test, quarantaine, fermeture des frontières pour les voyageurs venant de France… La pandémie évolue et vous avez besoin de savoir quelles sont les règles en vigueur pour vous rendre dans un autre pays de l’Union européenne (UE) ? Pour vous permettre d’y voir plus clair, Service-Public.fr fait le point.

    Il existe différents niveaux de restrictions à l’encontre des citoyens français ou des vols provenant de France.

    Les pays où l’entrée est possible sans conditions

    À ce jour, les pays de l’UE suivants sont accessibles aux voyageurs venant de France sans conditions :

    • le Luxembourg ;
    • la Pologne ;
    • la Bulgarie ;
    • la Suède.

    Tout en restant accessibles aux voyageurs venus de France, certains pays demandent de remplir des formulaires relatifs à leur lieu de séjour ou à leur état de santé

    • la Belgique ;
    • la Croatie ;
    • la Grèce ;
    • l’Italie ;
    • l’Espagne ;
    • Malte ;
    • les Pays-Bas ;
    • la Lettonie ;
    • la Lituanie ;
    • le Portugal (dispositions spécifiques pour les Açores et Madère) ;
    • l’Autriche ;
    • la Roumanie.

    Les pays où l’entrée est possible sous certaines conditions

    Test RT-PCR négatif, sinon période d’isolement

    • Madère et les Açores : l’entrée est limitée aux personnes ayant été testées négativement dans les 48h à 72h précédant leur voyage ou à leur arrivée à l’aéroport.
    • Malte : la même mesure est prise pour les vols en provenance de Paris et Marseille.
    • Slovénie : les voyageurs en provenance de toutes les régions métropolitaines, à l’exception du Grand-Est, et de Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion et Saint-Martin, sont placés en isolement pour 10 jours sauf s’ils justifient d’un test négatif de moins de 48h au moment de leur arrivée.
    • Allemagne : les voyageurs en provenance de toutes les régions métropolitaines et de Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion et Saint-Martin doivent justifier d’un test RT-PCR négatif à défaut duquel ils seront placés en quatorzaine.
    • Italie : il faut justifier d’un test moléculaire ou antigénique négatif réalisé 72h avant le départ ou d’en effectuer un dans les 48h après l’arrivée.
    • Islande : tous les voyageurs peuvent choisir d’être testés une première fois à l’arrivée puis après 5 jours d’isolement ou de subir une quarantaine pendant 2 semaines. L’Islande ne reconnaît pas les tests effectués en dehors de son territoire.
    • Slovaquie : sans test négatif de moins de 72h, un isolement de 14 jours est obligatoire à l’arrivée. Il peut être réduit à 5 jours après un dépistage ayant eu un résultat négatif ou après 10 jours si les voyageurs ne présentent pas de symptômes au cours de l’isolement.
    • Autriche : les personnes arrivant d’Île-de-France et de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et n’ayant pas effectué au préalable de test dans les 72h avant le départ, doivent respecter une période d’isolement de 10 jours qui peut être réduite en cas de résultat négatif.

    Période d’isolement

    • Irlande et Norvège : un isolement d’une durée de 10 à 14 jours est imposé sans test préalable.
    • Lettonie : après des annulations de vols directs depuis la France, il faut transiter par un autre pays et se mettre en auto-isolement pendant 10 jours.
    • Pays-Bas : obligation d’isolement pendant 10 jours, même avec un certificat attestant d’un test négatif à l’arrivée.
    • Royaume-Uni : une quarantaine est obligatoire.

    Test RT-PCR négatif et période d’isolement

    • Belgique : une période d’isolement pouvant aller jusqu’à 10 jours ainsi qu’un test PCR sont imposés en fonction des réponses au questionnaire obligatoire. Ces restrictions ne s’appliquent pas aux travailleurs transfrontaliers et aux séjours de moins de 48h.
    • Lituanie : un auto-isolement de 14 jours doit être pratiqué, il peut être réduit à 10 jours si un test effectué au 8e jour d’isolement donne un résultat négatif.
    • Roumanie : une quatorzaine doit être respectée à l’arrivée. Elle peut être raccourcie après dix jours si un test réalisé au 8e jour de la période d’isolement est négatif. Cet isolement ne s’applique pas si le séjour est d’une durée inférieure à 3 jours, mais un test doit être effectué dans les 48h précédant le voyage.

    Motif du déplacement

    • Finlande : les personnes pouvant se rendre sur le territoire doivent justifier de leur résidence sur le territoire finlandais, avoir un lien familial avec un résident local, ou venir pour un séjour professionnel ou étudiant. Il est est fortement recommandé de se placer en isolement pendant 10 jours à l’arrivée.
    • Danemark : l’entrée est interdite aux voyageurs venus de France sauf pour motif légitime et justifié (visite familiale, déplacement professionnel, transit).
    • République tchèque : il est recommandé de limiter les déplacements vers la République tchèque aux voyages strictement essentiels car le pays est en situation de confinement jusqu’au 3 novembre 2020 (reconductible).

    Les pays où les frontières sont fermées aux voyageurs en provenance de France

    • Chypre  : Sont autorisés à se rendre à Chypre les citoyens chypriotes résidant à Chypre, les résidents permanents à Chypre disposant d’un enregistrement (« yellow slip ») et les diplomates, les personnes ayant obtenu un emploi à Chypre, les résidents à Chypre sans « yellow slip », la famille au 1er degré d’un résident à Chypre, une personne devant se rendre à Chypre pour une circonstance spéciale (décès, etc). Si vous êtes autorisé à aller à Chypre depuis la France, un test sera requis à l’arrivée (effectué à l’aéroport ou en France moins de 72h avant), suivi d’une période d’isolement à domicile de 14 jours. Le test de dépistage RT-PCR devra être effectué à nouveau 2 jours avant la fin de la période d’isolement de 14 jours.
    • Hongrie : seuls les résidents permanents, ainsi que les ressortissants hongrois, de République tchèque, de Slovaquie et de Pologne sont autorisés à se rendre en Hongrie mais doivent respecter une période de quatorzaine à leur arrivée.

    Et pour les étudiants ?

    Des restrictions ont été adoptées dans certains pays pour les étudiants dans le cadre d’échanges universitaires :

    • République tchèque : pas de restrictions à l’entrée depuis la France mais un test RT-PCR est à réaliser avant de commencer ses études.
    • Italie : les étudiants frontaliers sont exemptés de tests.
    • Pays-Bas : les étudiants sont exemptés de quarantaine.
    • Danemark et Finlande : être étudiant dans une université est considéré comme un motif légitime pour se rendre dans ces pays.
    • Chypre : les étudiants Erasmus peuvent entrer sur le territoire mais un test RT-PCR doit être effectué 72h avant l’arrivée ainsi qu’une mise à l’isolement.

    Consignes pour le retour en France

    À leur arrivée en France en provenance d’une des régions classées rouge, orange ou grise selon la carte du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), les personnes âgées de 11 ans ou plus sont fortement invitées à réaliser un test virologique (par exemple RT-PCR), à s’isoler le temps d’obtenir les résultats de ce test, à prolonger l’isolement en cas de résultat positif et consulter un médecin.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.