Conduite accompagnée et assurance auto

  • FrançaisFrançais



  • L’Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC) 

    A partir de 15 ans il est possible d’acquérir, après une formation initiale en auto-école, une expérience de la conduite, sous le contrôle d’un ou plusieurs accompagnateurs, dans les conditions de circulation les plus variées possibles, avant le passage des épreuves pratiques et l’obtention du permis de conduire. Avec l’Apprentissage Anticipé de la Conduite, il est possible de passer le permis de conduire dès 17 ans pour pouvoir conduire seul à partir de 18 ans.
     
    Pour s’inscrire à l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) en école de conduite, il faut :

    • avoir l’accord des parents (pour les mineurs) et de l’assureur de la voiture que conduira le jeune ;
    • être titulaire de l’Attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de niveau 2, passée en classe de troisième ou de l’Attestation de sécurité routière (ASR) ;
    • présenter à l’inscription la copie de l’attestation de recensement ou du certificat individuel de participation à la journée défense et citoyenneté (JDC), ou de l’attestation individuelle d’exemption.

    Avant de pouvoir conduire aux côtés de son accompagnateur, le candidat doit au préalable avoir réussi l’épreuve du code et avoir suivi au moins 20 heures de conduite en auto-école. L’enseignant de la conduite lui remet alors l’attestation de fin de formation initiale.
     
    La conduite avec l’accompagnateur doit ensuite se dérouler sur une durée d’au moins un an et 3 000 km minimum.  L’élève doit également suivre les rendez-vous pédagogiques en auto-école. 
    L’apprentissage anticipé de la conduite permet ensuite au nouveau titulaire du permis de réduire sa période probatoire à 2 ans au lieu de 3.

    La conduite supervisée

    Le candidat de 18 ans et plus, inscrit en auto-école, peut compléter sa formation initiale par une phase de conduite accompagnée lui permettant d’acquérir davantage d’expérience avant le passage de l’épreuve pratique. Le candidat de 18 ans et plus doit, au préalable, avoir réussi l’épreuve du code et suivi au moins 20 heures de conduite en auto-école. C’est l’enseignant qui autorise la personne à opter pour cette possibilité en fonction du degré de maîtrise du véhicule, des compétences et des comportements qu’il a observés chez le candidat.

    Cette possibilité est aussi ouverte après un échec à l’épreuve pratique du permis de conduire.

    La conduite encadrée

    La conduite encadrée s’adresse aux jeunes préparant, dans les établissements de l’Éducation nationale, les diplômes professionnels menant aux métiers de la route (BEP, CAP de conducteur routier).

    Cette formule, accessible à partir de 16 ans, s’effectue pendant la formation scolaire qui dure en moyenne deux ans. Dès réussite aux épreuves du code et de la conduite, l’élève pourra, après accord du chef d’établissement, conduire avec l’accompagnateur de son choix jusqu’à la délivrance de son permis.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.