Chubb se débrouille à la poursuite de Hartford

  • FrançaisFrançais



  • C’est officiel – Chubb a mis fin à sa brève fréquentation avec Hartford Financial Services Group (Hartford) à la suite de trois propositions de rachat infructueuses.

    Le PDG de Chubb, Evan Greenberg, qui souhaitait cet accord afin d’étendre les capacités de Chubb sur le marché de la couverture des petites entreprises, a annoncé mercredi lors d’une conférence téléphonique: «Le chapitre avec Hartford est clos. Nous avons évolué. »

    Le Hartford, un assureur de biens et de dommages aux États-Unis dont les racines remontent à plus de 200 ans, était une cible réticente de la compensation, décrivant les avances initiales de Chubb comme «non sollicitées».

    Au total, la firme a rejeté trois offres de rachat, dont la plus importante valorisait l’assureur à près de 25 milliards de dollars américains, soit 70 dollars américains par action.

    La semaine dernière, Reuters a rapporté que les derniers rejets de Hartford ne sont pas une surprise car l’assureur de longue date de P&C vaut 80 $ US par action ou plus, selon les analystes.

    Suite aux commentaires de Greenberg mercredi, les actions de Hartford ont chuté de 5,2%, selon Bloomberg, marquant la plus forte baisse intrajournalière en plus de six mois.

    Hartford a longtemps attiré l’attention des prétendants acquisitifs. Après l’offre publique d’achat non contraignante initiale de Chubb d’une valeur de 23 milliards de dollars américains, ont déclaré des sources proches de la situation. Bloomberg qu’Allianz envisageait en privé de faire une contre-offre pour Hartford.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.