Beazley déclare un saut dans les affaires

  • FrançaisFrançais



  • Depuis le début de l’année, l’assureur spécialisé Beazley Group a enregistré une forte augmentation des primes émises brutes pour les neuf premiers mois de l’année, augmentant de 16% en glissement annuel pour atteindre 2 534 millions de dollars.

    La société, qui a également vu les taux de prime sur les activités de renouvellement augmenter de 14%, a estimé ses pertes de première partie au COVID-19 à 340 millions de dollars nets de réassurance, avec une estimation catastrophe de 80 millions de dollars nets de réassurance.

    «Nous avons connu une forte croissance des primes à deux chiffres dans l’ensemble de notre entreprise jusqu’à présent cette année, principalement en raison de la hausse des taux dans toutes les divisions», a déclaré le PDG Andrew Horton. «Je suis extrêmement fier de tous les employés de Beazley qui ont fait preuve d’engagement et de résilience tout au long de cette période tout en continuant à soutenir nos clients et à fournir l’excellent service de réclamation dont nous sommes fiers.

    «Les conditions tarifaires sont positives et nous avons l’expertise et le capital en place pour profiter de ces conditions de marché. Nous avons une grande confiance en notre capacité à générer une croissance au milieu de l’adolescence l’année prochaine et de solides rendements pour les actionnaires en 2021 et au-delà.

    En décomposant ses divisions commerciales individuelles, les risques cybernétiques et exécutifs ont vu le GWP augmenter de 21% à 686 millions de dollars; la marine a bondi de 11% pour atteindre 256 millions de dollars; les facilités de marché ont grimpé de 182% pour atteindre 96 millions de dollars; les politiques, les accidents et les imprévus sont restés à peu près égaux à 205 millions de dollars; la propriété a augmenté de 5% pour atteindre 354 millions de dollars; tandis que la réassurance était également largement égale à 192 millions de dollars. Ses activités de lignes spécialisées, quant à elles, ont bondi de 19% à 745 millions de dollars.

    «Nous continuons à nous engager activement dans la gestion du cycle, en veillant à maintenir un portefeuille équilibré tout en capitalisant pleinement sur les opportunités», a ajouté la société dans ses états financiers. «Les taux augmentent dans la plupart de nos classes et, dans de nombreux domaines, ils atteignent maintenant des niveaux où le ratio risque-récompense justifie de faire beaucoup plus d’affaires. Cela est particulièrement vrai en matière de responsabilité des administrateurs et dirigeants, malgré l’environnement de risque accru, et la plupart des catégories d’activités maritimes où les équipes augmentent considérablement leur part de marché.

    «En compensant cela, nous continuons de restreindre l’appétit là où il y a une exposition particulière aux impacts de l’inflation sociale, des sinistres pandémiques ou d’une récession. Les principaux domaines concernés sont la responsabilité civile professionnelle et certaines catégories de responsabilité professionnelle et de santé. »

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.