Aides jeunes chômeurs -Plan 1 jeune, 1 solution : l’aide à l’embauche des jeunes est prolongée

  • FrançaisFrançais



  • Crédits :
    © goodluz – Adobe-Stock

    Faciliter l’entrée dans la vie professionnelle des jeunes particulièrement touchés par les conséquences de la crise sanitaire, orienter et former 200 000 d’entre eux vers les secteurs et les métiers d’avenir, accompagner ceux qui sont éloignés de l’emploi en construisant 300 000 parcours d’insertion sur mesure : le plan « 1 jeune, 1 solution » va accompagner les 16-25 ans pour les aider à construire leur avenir. Initialement prévue jusqu’au 31 janvier 2021, la compensation de charges de 4 000 € pour les entreprises recrutant un jeune de moins de 26 ans est prolongée jusqu’au 31 mai 2021.

    En concertation avec les partenaires sociaux, les entreprises et les territoires (service public de l’emploi, services de l’État dans les territoires, associations de jeunes et d’apprentis, associations de représentation des élus locaux, entreprises qui s’engagent…), le plan 1 jeune, 1 solution [application/pdf – 7.0 MB]

    En quoi consiste le plan « 1 jeune, 1 solution » ?

    Le dispositif prévoit 3 axes :

    • Faciliter l’entrée dans la vie professionnelle
      • Une compensation de charges de 4 000 € pour les entreprises qui recrutent un jeune de moins de 26 ans en contrat à durée indéterminée ou à durée déterminée d’au moins 3 mois entre le 1er août 2020 et le 31 mai 2021. Pour les contrats conclus entre le 1er avril et le 31 mai 2021, la rémunération du jeune recruté ne doit pas dépasser 1,6 Smic ;
      • Une aide exceptionnelle
        de 5 000 € pour le recrutement d’un alternant (en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation) de moins de 18 ans et de 8 000 € si celui-ci a au moins 18 ans. Ces dispositions s’appliquent aux contrats d’apprentissage conclus entre le 1er mars 2021 et le 31 décembre 2021 ;
      • Des missions de service civique supplémentaires pour permettre à davantage de jeunes de s’engager.
    • Orienter et former 200 000 jeunes vers les secteurs et les métiers d’avenir
      • De nouvelles formations qualifiantes ou pré-qualifiantes à destination des jeunes sans qualification ou en échec dans l’enseignement supérieur ;
      • Des formations qualifiantes pour répondre aux besoins du secteur du soin et de la santé ;
      • Des formations numériques pour les jeunes non-qualifiés ;
      • Des parcours individualisés pour les décrocheurs entre 16 et 18 ans ;
      • Des places supplémentaires pour poursuivre des formations en études supérieures, en CAP et BTS à la rentrée 2020.
    • Accompagner des jeunes éloignés de l’emploi en construisant 300 000 parcours d’insertion sur mesure
      • Un renforcement des dispositifs d’accompagnement et d’insertion durable dans l’emploi.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.