42 300 embauches dans les banques en France en 2018, un chiffre en constante hausse depuis 5 ans

  • FrançaisFrançais



  • Lindustrie bancaire française est un acteur dynamique du marché de lemploi avec 42 300 embauches en 2018, un chiffre en constante augmentation depuis 2014. 362 800 personnes travaillent dans les banques adhérant à la Fédération bancaire française (FBF) sur le territoire français Avec une baisse tendancielle des effectifs depuis 2011, inférieure à 1% par an en moyenne, le secteur bancaire reste lun des principaux employeurs privés en France (1,9% de lemploi salarié privé).

    En 2018, l’emploi dans les banques de la branche AFB est dynamique, pérenne et qualifié :

    98% de CDI dont 65% de cadres.

    19 800 personnes embauchées (vs. 18 600 en 2017), dont 69% en CDI.

    – Près d’1 recrutement CDI sur 2 concerne des jeunes de moins de 30 ans.

    – Les Bac +4/5 représentent 63% des recrutements CDI (+11 points en 4 ans).

    – Les métiers de chargés de clientèle représentent 1 recrutement CDI sur 3 ; ceux de l’informatique et de la conformité et des risques respectivement 16% et 10%.

    Pour Marie-Anne Barbat-Layani, Directrice générale de la FBF et de l’AFB : Avec 42 300 embauches en 2018, chiffre en constante augmentation depuis 2014, les banques contribuent activement au dynamisme du marché de lemploi. Attractives, elles proposent des emplois stables et qualifiés. Elles contribuent à linsertion professionnelle des jeunes par lalternance notamment, et oeuvrent à la montée en compétences de leurs salariés, par la formation professionnelle .

    Un taux de féminisation élevé, notamment dans lencadrement

    Alors que les femmes représentent 48,1% de la population active1, la part des femmes dans les effectifs de la banque est de 57%. Par ailleurs, leur part dans l’encadrement continue de progresser, passant à plus de 48% en 2018 alors qu’elle était de 44,6 % en 2012 2 .

    Leffort de formation

    Pour l’industrie bancaire française, en pleine transformation, la formation est un enjeu central. Elle contribue à la montée en compétences des salariés et à adapter les qualifications aux besoins de demain des entreprises bancaires. En 2017, le secteur bancaire a ainsi consacré 4,4% de sa masse salariale à la formation du personnel, contre 2,7% en moyenne dans les entreprises françaises.

    Lengagement en faveur de linsertion professionnelle

    Par l’intermédiaire de plusieurs partenariats, le secteur bancaire français contribue activement à l’insertion professionnelle y compris de jeunes issus de quartiers prioritaires de la ville. Par ailleurs, grâce à l’alternance, le secteur permet à de nombreux jeunes de bénéficier d’une formation en entreprise parallèlement à leur cursus scolaire. En 2018, les banques françaises ont ainsi signé 6 200 nouveaux contrats d’alternance.

    1 Insee 2019, chiffres 2017

    2 Les femmes représentent 32,3% des professions cadres (Observatoire Skema de la féminisation des entreprises 2019)

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.