Star Entertainment fait face à des grillades publiques sur l’échec de la lutte contre le blanchiment d’argent

  • FrançaisFrançais



  • Posté le: 19 octobre 2021, 07:58h.

    Dernière mise à jour le : 19 octobre 2021, 07:58h.

    La société australienne Star Entertainment fera l’objet d’une enquête publique dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud (NSW) sur des allégations selon lesquelles elle aurait permis que sa propriété de Sydney soit infiltrée par le crime organisé.

    Divertissement vedette
    La police de Nouvelle-Galles du Sud arrête le trafiquant de drogue présumé Mende Rajkoski, anciennement le plus grand joueur de machines à sous du Star Sydney. (Image : Police de la Nouvelle-Galles du Sud)

    Les actions de la société ont plongé de près de 23 pour cent il y a une semaine, à la suite de reportages accablants dans les médias australiens affirmant qu’il avait « permis le blanchiment d’argent ».

    Le Sydney Morning Herald rapporte que l’avocat principal Adam Bell, SC, dirigera l’examen. C’est une mauvaise nouvelle pour Star. L’analyse approfondie par Bell des opérations de Crown Resorts l’année dernière dans des circonstances similaires a finalement conduit à la révocation de la licence de jeu NSW de l’opérateur.

    Refus de rapport supprimé

    Bell devrait contre-interroger les dirigeants de Star Entertainment, y compris le PDG Matt Bekier, pour savoir ce qu’ils savaient sur les échecs présumés de la société en matière de lutte contre le blanchiment d’argent (AML).

    L’existence d’un rapport interne de 2018 compilé par l’auditeur KPMG qui a fortement critiqué les protocoles AML et contre le financement du terrorisme (CTF) de Star peut créer des questions difficiles pour les membres du conseil d’administration de Star.

    Les rapports des médias de la semaine dernière affirment que le rapport a été ignoré et enterré. Dans une déclaration officielle mardi dernier, Star a qualifié cela d'”incorrect” et a déclaré que les conclusions du rapport avaient été mises en œuvre.

    Session de machines à sous de 77 millions de dollars

    Les allégations des médias contre la société incluent qu’elle a permis aux gros joueurs chinois d’accéder à des centaines de millions de dollars en utilisant un système qui a soulevé de sérieuses préoccupations en matière de lutte contre le blanchiment d’argent. Les invités VIP ont été autorisés à retirer des fonds pour des jeux de hasard déguisés en dépenses d’hôtel.

    Star est accusé de faire passer les bénéfices avant la conformité en ne contrôlant pas correctement des centaines de gros joueurs, dont certains étaient des criminels de haut niveau.

    Il s’agit notamment de Mende Rajkoski qui, jusqu’à récemment, était le plus gros joueur de machines à sous au Star Sydney. Il a déjà joué 77 millions de dollars sur les machines en une semaine, malgré un revenu minime.

    En juin, Rajkoski a été arrêté pour avoir tenté d’importer trois tonnes de cocaïne d’une valeur marchande de 700 millions de dollars en Australie.

    Galerie des Rogues

    Parmi les autres anciens habitués figurent Tom Zhou, alias « Mr Chinatown », un chef du crime chinois recherché par Interpol, et le présumé trafiquant sexuel et blanchisseur d’argent Simon Pan. Également sur la liste se trouve Huang Xiangmo, qui a été qualifié d’« agent d’influence étrangère » par le gouvernement australien et expulsé du pays en tant que risque pour la sécurité nationale.

    Pendant ce temps, le héraut allègue que le vice-président senior des jeux VIP de Star, Mark Walker, « a maintenu une relation secrète et de longue date » avec le fraudeur présumé d’entreprise Michael Gu.

    Gu est un fugitif de la justice après avoir disparu avec 245 millions de dollars de l’argent de ses investisseurs.

    Star fait maintenant face à d’éventuels recours collectifs de la part d’investisseurs après qu’environ 740 millions de dollars américains ont été effacés de sa valeur marchande lorsque ses actions se sont effondrées la semaine dernière.

    Il est également sondé par l’unité australienne des crimes financiers, AUSTRAC, et il devrait encourir de sévères sanctions financières une fois l’enquête terminée.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive.

    Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.