L’Ukraine Parimatch abandonne le parrainage du Chelsea FC après les sanctions de l’UE


  • FrançaisFrançais


  • Posté le: 17 mars 2022, 03:36h.

    Dernière mise à jour le : 17 mars 2022, 04:13h.

    Parimatch a retiré son parrainage de la Premier League anglaise Chelsea FC. Cette décision fait suite à une décision prise mardi par l’Union européenne d’imposer des sanctions au propriétaire de l’équipe, l’oligarque russe Roman Abramovich.

    romain abramovitch
    Roman Abramovich célèbre la victoire de Chelsea en Coupe du monde des clubs contre les Brésiliens de Palmeiras à Abu Dhabi en février, quelques semaines seulement avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie. (Image : Le Soleil)

    “Après avoir examiné la situation, nous avons décidé de suspendre toutes les campagnes conjointes de marketing et de marque avec le club portant le logo et la marque Parimatch”, a déclaré la société dans un communiqué.

    Début mars, la société a annoncé qu’elle ferait don d’un million de dollars américains à l’armée ukrainienne. Elle a également retiré ses services de la Russie, l’un de ses plus grands marchés.

    Parimatch a été fondée à Kiev en 1994 et a maintenant son siège social à Limassol, à Chypre. Il a conclu un partenariat officiel de trois ans avec Chelsea en août 2021 via sa société de produits internationale, Parimatch Tech.

    “Liens avec Poutine”

    Parimatch est le dernier d’une foule de sponsors à s’éloigner de Chelsea en raison des liens controversés de son propriétaire avec le Kremlin.

    La semaine dernière, le principal sponsor du maillot de l’équipe, le réseau mobile Three, a rompu leur accord. C’était peu de temps après que le gouvernement britannique ait imposé ses propres sanctions à Abramovich, gelant ses avoirs, Chelsea inclus.

    Abramovich a fait ses milliards après l’effondrement de l’Union soviétique. Ses relations politiques l’ont aidé à racheter des actifs appartenant à l’État à des prix défiant toute concurrence.

    L’UE a déclaré mardi qu’il avait “des liens longs et étroits avec Vladimir Poutine”, ajoutant qu’il avait “un accès privilégié au président et entretenait de très bonnes relations avec lui”.

    Les sanctions empêchent Chelsea de signer des joueurs, de renouveler des contrats ou de vendre des billets de match ou des marchandises jusqu’à ce qu’un acheteur soit trouvé. C’est une situation extraordinaire pour les champions d’Europe en titre et les champions du monde des clubs.

    Abramovich a mis Chelsea en vente pour 3 milliards de livres sterling (3,95 milliards de dollars) peu de temps après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, anticipant qu’il serait visé par des sanctions.

    Mais le gel des avoirs signifie qu’il ne peut vendre le club que s’il ne profite pas de la vente. Abramovich a précédemment affirmé qu’il ferait don de tout produit de la vente à “toutes les victimes de la guerre en Ukraine”.

    Le prochain propriétaire de Chelsea ?

    Pendant ce temps, les acheteurs potentiels de milliardaires font la queue pour mettre la main sur l’une des véritables équipes de football d’élite du monde. Il s’agit notamment d’un consortium dirigé par Ted Boehly, copropriétaire des LA Dodgers de la MLB, des LA Lakers de la NBA et des LA Sparks de la WNBA. Il possède également une grande partie de DraftKings.

    Le milliardaire Woody Johnson, propriétaire des Jets de New York de la NFL et ambassadeur au Royaume-Uni sous Trump, fait également partie du mélange. Et la famille Ricketts, propriétaire des Chicago Cubs, a également confirmé qu’elle ferait une offre.

    Malgré les sanctions de l’UE, le match de Chelsea en Ligue des champions contre le club français de Lille a été autorisé à se dérouler mercredi. L’équipe anglaise s’est imposée 4-1 sur deux manches.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.