L’EFL soutient les sponsors de paris avant la révision de la loi sur le jeu

  • FrançaisFrançais



  • le Ligue anglaise de football (EFL) a soutenu son approche de la publicité sur les paris et ses relations avec le secteur des jeux d’argent au Royaume-Uni dans un contexte de surveillance politique accrue.

    Publiant dimanche une déclaration à la suite d’un rapport du Sunday Times suggérant que le parrainage de jeux de hasard allait être interdit, l’EFL a souligné son devoir de maintenir que la publicité et les parrainages de paris dans ses ligues et compétitions avaient été entrepris de manière responsable.

    La réforme des lois sur la publicité et le parrainage des jeux d’argent sera placée au premier plan de l’examen imminent par le gouvernement de la Loi sur les jeux de hasard de 2005, dans lequel DCMS fait face à une pression croissante pour mettre en œuvre une interdiction générale des parrainages de football, reflétant les mesures prises en Italie et en Espagne.

    “L’association entre le football et le secteur des jeux d’argent et de hasard existe de longue date, avec une approche collaborative et factuelle pour prévenir les méfaits du jeu qui présente un bien plus grand bénéfice que celui d’une interdiction générale de toute nature”, a détaillé l’EFL dans son communiqué.

    L’EFL souligne ses campagnes de transformation avec le sponsor principal Sky Bet, dans lequel les joueurs et les clubs de ses trois divisions ont promu la sensibilisation au jeu plus sûr et l’éducation du public sur les comportements de paris compulsifs – avec 70% de l’inventaire du jour de paris consacré à la messagerie responsable.

    D’une importance vitale, le secteur des paris contribue à hauteur de 40 millions de livres sterling par saison aux clubs EFL, ce qui est considéré comme un financement essentiel pour “ les clubs vivant à la fine pointe de la technologie étant donné l’impact continu de la pandémie COVID-19 ”.

    Pendant ce temps, l’EFL déclare qu’elle est frustrée et perplexe face aux incohérences du gouvernement qui n’ont présenté aucune feuille de route quant au moment où les clubs seront autorisés à rentrer en toute sécurité des supporters dans leurs stades – ‘dmême si d’autres secteurs peuvent accueillir des personnes à travers leurs portes».

    L’EFL rappelle au gouvernement que ce sont les clubs qui contribuent ‘près de 500 millions de livres sterling par an à la caisser ‘, et se sont engagés à honorer leurs obligations financières malgré l’arrêt indéfini de leur flux de revenus de base de la vente de billets et sans le soutien financier accordé aux autres secteurs.

    «Notre approche en matière de parrainage de jeux d’argent est constamment réexaminée et la Ligue contribuera également à tout appel à preuves lancé par le gouvernement alors que nous cherchons à protéger un flux de revenus important et vital pour nos membres en cette période de crise financière», l’EFL conclu.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.