La publicité entraîne une amende réglementaire de 48 000 £ pour Unibet en Ontario


  • FrançaisFrançais



  • Des “infractions à la publicité” présumées ont atterri Unibet une sanction pécuniaire de 48 000 $, imposée par le Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (AGCO).

    La marque de paris sportifs, une division du groupe de jeu coté à Stockholm Parentéest actif dans l’espace ontarien des paris et des jeux depuis avril, après avoir obtenu son entrée peu de temps après son lancement sur le marché.

    Comme de nombreuses entreprises européennes et américaines, Unibet a ciblé une présence active en Ontario – la province la plus peuplée du Canada et l’emplacement de certaines grandes équipes sportives, telles que LNH et MLB franchisés.

    “Nous attendons de tous les opérateurs enregistrés qu’ils atteignent et maintiennent les normes élevées de jeu responsable, de protection des joueurs et d’intégrité du jeu”, a commenté Tom Mungham, directeur général et registraire de l’AGCO.

    « La CAJO continuera de surveiller les activités de ces sites de jeu et de s’assurer qu’ils respectent leurs obligations en vertu de la Loi sur la réglementation des jeux de l’Ontario et des normes.

    Spécificités de la sanction réglementaire liée à la publicité, avec la CAJO indiquant sur son site qu’Unibet aurait publié plusieurs incitations de paris de marque faisant la promotion de “offres de bienvenue généreuses” entre le 19 et le 22 mai.

    Cela enfreint la norme 2.05 de la province, qui restreint “la publicité des incitations, des bonus ou des crédits, sauf lorsqu’ils sont sur le site d’un opérateur, ou par le biais de la publicité directe et du marketing émis après avoir reçu le consentement actif du joueur”.

    Dans la perspective du lancement sur le marché le 4 avril, l’AGCO a informé les opérateurs que les incitations étaient définies comme toute offre promotionnelle encourageant l’activité de jeu – telle que les offres d’inscription, les offres de dépôt, l’offre d’une récompense, le bonus ou les cotes “boostées”, les offres de remboursement/stake-back, les offres de paris multiples ou les gains payés sur paris perdants.

    Unibet a le droit de faire appel de l’accusation AGCO auprès du Tribunal d’appel en matière de licences, qui est un tribunal décisionnel indépendant de la commission et faisant partie de Tribunaux Ontario.

    La commission a ajouté que « le cadre réglementaire de l’igaming de la région existe en partie pour garantir que le marché de l’igaming de l’Ontario atteint des normes élevées dans des domaines aussi importants que le jeu responsable, la protection des mineurs et l’intégrité du jeu ».

    De plus, la CAJO a rappelé à tous les opérateurs intéressés par le marché provincial du jeu que « l’Ontario interdit strictement la publicité publique à grande échelle de bonus et d’autres incitations au jeu, et la CAJO continuera de prendre des mesures réglementaires ».

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.