La FIFA et les Nations Unies poursuivent leurs efforts pour mettre fin au trucage de matchs dans le football


  • FrançaisFrançais



  • Publié le : 5 août 2022, 07:09h.

    Dernière mise à jour : 5 août 2022, 02:51h.

    Diverses études ont montré que la prévalence des matchs truqués dans le sport peut être en baisse au niveau mondial. Cependant, il existe toujours, en particulier dans le football et le tennis, et la FIFA et les Nations Unies (ONU) jouent un rôle de premier plan pour l’arrêter.

    Coupe du monde Fifa
    Le président de la FIFA, Gianni Infantino, montre le ballon officiel de la Coupe du Monde de la FIFA. L’organisation mondiale de football poursuit ses efforts avec les Nations Unies pour lutter contre le trucage de matchs dans le sport. (Image : FIFA)

    L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et FIFA ont terminé leur premier programme international d’éducation à l’intégrité. Le Global Integrity Program (GIP) soutient les 211 associations membres de l’organisation de football dans leurs efforts pour lutter contre les matchs truqués.

    Les deux entités, la FIFA en tête, ont lancé le programme en mars de l’année dernière. Depuis lors, plus de 400 représentants de gouvernements et de fédérations de football du monde entier ont contribué à faire avancer les efforts.

    Mettre fin au match truqué

    Bien qu’il semble qu’il y ait un soutien écrasant pour débarrasser le sport de la corruption, il y aura toujours ceux qui ne se soucient que de leur portefeuille. À l’occasion, ces personnes, comme certaines de celles du Association sud-africaine de footballfacilitent leur identification.

    En d’autres occasions, ce n’est pas si simple. Par conséquent, l’éducation est essentielle pour découvrir la corruption et garantir l’intégrité dans le sport. À cette fin, la FIFA et l’ONUDC ont organisé 29 ateliers couvrant un certain nombre de sujets clés au cours de l’année écoulée. Celles-ci incluent la création d’une campagne d’intégrité au niveau local, le signalement, la protection de la concurrence et la coopération entre les membres de la FIFA et les forces de l’ordre.

    La corruption et la tricherie n’ont pas leur place dans nos sociétés, et certainement pas dans le sport le plus populaire au monde. Grâce au Programme mondial pour l’intégrité, la FIFA et l’ONUDC ont eu un réel impact sur la promotion de l’intégrité dans le football», a déclaré Ghada Fathi Waly, directrice exécutive de l’ONUDC.

    Le GIP a organisé des ateliers pour les six confédérations de la FIFA. Il s’agit notamment de la Confédération asiatique de football (AFC), de la Confédération africaine de football (CAF), de la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf), de la Confédération océanienne de football (OFC), de l’Union des associations européennes de football. (UEFA) et la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL).

    L’analyste sportif offre une solution

    La FIFA et l’ONUDC ont commencé à jeter les bases du GIP en 2020. À l’époque, ils y voyaient une solution pour atteindre conjointement leurs propres objectifs. La FIFA pourrait l’utiliser comme catalyseur pour accroître l’intérêt pour le football, tandis que l’ONU pourrait aider les gouvernements et les organisations sportives à réduire la corruption.

    Aussi important et prometteur que soit le GIP, Dave Purdum d’ESPN a récemment proposé une solution possible pour mettre fin au trucage de matchs. S’exprimant lors de la conférence SBCAmericas le mois dernier, il a laissé entendre que les paris sportifs cessaient d’offrir des lignes.

    Des études ont montré qu’une écrasante majorité des matchs truqués se produisent dans le niveaux inférieurs du sport. En effet, ils volent généralement sous le radar des régulateurs et des responsables de l’intégrité.

    Si les opérateurs de paris sportifs n’offrent pas de cotes sur ces concours, il n’y a aucune raison pour que les joueurs ou les officiels les lancent, selon Purdum. Cependant, Jake Williams, vice-président principal de la stratégie et des opérations de PointsBet, n’en est pas si sûr.

    Il a affirmé que les parieurs se dirigeraient vers des paris sportifs illégaux pour trouver les lignes. En conséquence, le cycle se poursuivrait ou s’aggraverait. Dès lors, en l’absence d’une société de pari utopique, lutter contre la corruption et les matches truqués pour les réduire au maximum est la seule solution.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *