Kambi Group plc publie de solides résultats pour le deuxième trimestre 2021

  • FrançaisFrançais



  • Dans le contexte du calendrier sportif américain saisonnier, Kambi a tout de même pu afficher de bons résultats au deuxième trimestre, avec un chiffre d’affaires de 42,8 M€, un indice de chiffre d’affaires opérateurs de 911 et une marge opérationnelle opérateurs de 9,3%, clôturant un semestre très encourageant.

    En juin, nous avons organisé un Capital Markets Day virtuel, qui nous a permis de présenter notre stratégie pour l’avenir, y compris notre position sur des marchés à fort potentiel de croissance, les opportunités mondiales à venir et la manière dont nous prévoyons de tirer parti de ces opportunités. Je crois que Kambi, plus que quiconque sur le marché, a ce qu’il faut pour être le premier fournisseur mondial de paris sportifs dans le paysage de plus en plus réglementé et concurrentiel d’aujourd’hui.

    En termes d’opportunités mondiales et de notre marché adressable, il y a eu des nouvelles positives du Canada avec l’abrogation de son interdiction des paris uniques, donnant à son tour aux provinces la possibilité d’offrir une forme beaucoup plus libéralisée de paris sportifs réglementés. Nous sommes heureux de voir les provinces prendre le relais et faire des progrès vers de nouveaux cadres de délivrance de permis. L’Ontario, la plus grande province du pays avec une population d’environ 15 millions d’habitants, pourrait être la première à être mise en service d’ici la fin de l’année.

    Nous sommes très enthousiasmés par ce que l’avenir réserve à Kambi. Nous avons un produit leader, un fantastique réseau de partenaires et un personnel talentueux et passionné, récemment illustré par Kambi qui a remporté trois prestigieux EGR B2B Awards et deux Global Gaming Awards. Kambi ne réussit que lorsque nos partenaires réussissent, et ces récompenses témoignent autant de nos fantastiques partenaires que de nous.

    Pendant ce temps, notre succès au cours des dernières années nous offre un bilan solide, nous donnant la possibilité de nous développer quand et où cela est nécessaire, d’accélérer nos plans de croissance mondiale et de créer davantage de valeur pour les actionnaires. »

    Résumé financier

    • Le chiffre d’affaires s’élève à 42,8 millions d’euros (T2 2020 : 14,8) millions pour le deuxième trimestre 2021 et 86,0 millions d’euros (S1 2020 : 42,7) millions pour le premier semestre 2021, soit une augmentation de 102%
    • Le résultat d’exploitation (EBIT) du deuxième trimestre 2021 s’élève à 16,6 (-3,4) millions d’euros, à une marge de 38,8% (-22,7%), et à 35,3 (3,5) millions d’euros, à une marge de 41,0% (8,2%) pour le premier semestre 2021
    • Le résultat après impôts s’élève à 13,4 (-3,0) millions d’euros pour le deuxième trimestre 2021 et 28,4 (1,7) millions d’euros pour le premier semestre 2021
    • Le bénéfice par action du deuxième trimestre 2021 est de 0,432 € (-0,099) et de 0,919 € (0,056) pour le premier semestre 2021
    • Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation et d’investissement (hors mouvements du fonds de roulement) s’élèvent à 11,4 (-2,8) millions d’euros pour le deuxième trimestre 2021 et à 28,0 (1,3) millions d’euros pour le premier semestre 2021

    Points saillants

    • Bonne performance financière avec un chiffre d’affaires trimestriel de 42,8 M€, une marge opérationnelle opérateur de 9,3 % et une trésorerie nette de 84,5 M€
    • Présence accrue aux États-Unis, en soutenant Churchill Downs Incorporated, Penn National Gaming et Kindred avec des lancements de paris sportifs dans quatre États
    • Présence étendue sur le marché en croissance des paris sportifs en Amérique du Sud, alimentant le lancement d’Olimpo.bet au Pérou avant un déploiement plus large
    • Performance trimestrielle stimulée par les fortes marges commerciales des opérateurs dans le tournoi de football Euro 2020

    «Je suis ravi de dire que la dynamique positive de Kambi s’est poursuivie au deuxième trimestre de l’année, avec de solides résultats financiers tirés par le Championnat d’Europe de football de l’UEFA, compensant le manque de NFL et de sports universitaires aux États-Unis.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.