bet-at-home ne voit pas de rebond estival alors que les taxes DACH drainent la reprise

  • FrançaisFrançais



  • bet-at-home AG a maintenu ses perspectives de revenus et de bénéfices pour l’année 2020 malgré tous les indicateurs de l’entreprise s’échangeant sous les comparatifs de 2019, alors que le bookmaker des marchés DACH retrouve sa pleine capacité opérationnelle.

    Publiant son dernier relevé de marché T1-T3 2020, bet-at-home a enregistré un chiffre d’affaires de 93 millions d’euros, soit 13% en dessous de 107 millions d’euros en 2019.

    Malgré la baisse de son chiffre d’affaires, que l’opérateur attribuait aux impacts du COVID-19, bet-at-home a souligné que la performance de son groupe avait bénéficié du retour des compétitions européennes de football et de tennis pro, les paris de groupe s’élevant à 2,1 milliards d’euros.

    le Francfort Börse Le groupe de paris n’a pas été en mesure de capitaliser sur un été d’activité sportive accrue, les prélèvements sur les paris et les jeux sur le marché DACH s’élevant à 16 millions d’euros, contre 15,4 millions d’euros en 2019.

    Dans sa ventilation des coûts, bet-at-home a révélé qu’il avait contribué pour 3,4 millions d’euros aux charges de TVA numérique allemande au cours de la négociation 2020, malgré que son activité absorbe les impacts du COVID-19.

    En conséquence, le chiffre d’affaires net des paris à domicile T1-T3 a reculé à 73,5 millions d’euros, en baisse de 16% par rapport aux 88 millions d’euros de 2019.

    Contre de nombreuses baisses de covid, bet-at-home a également réduit ses dépenses marketing depuis le début de l’année à 21 millions d’euros (YTD 2019: 30 millions d’euros) alors que l’EBITDA T1-T3 s’élevait à 23 millions d’euros, soit une baisse de 14% par rapport aux 27 millions d’euros. rapporté en 2019.

    Malgré des baisses de performances enregistrées pour tous les indicateurs de base, le pari à domicile a approuvé le communiqué de trading Q1-Q3, soulignant que les perspectives d’entreprise de la société sont restées inchangées.

    «Pour l’exercice 2020, le Directoire continue d’anticiper des revenus bruts de paris et de jeux compris entre 120 millions d’euros et 132 millions d’euros et un EBITDA compris entre 23 millions d’euros et 27 millions d’euros», indique un communiqué.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.