Métiers porteurs -Les métiers qui recrutent d’ici à 2030


  • FrançaisFrançais


  • Crédits :
    © herraez – stock.adobe.com

    Quels sont les métiers qui recruteront le plus à l’horizon 2030 ? Quels seront les secteurs en repli ? Afin d’anticiper les besoins de recrutement et les déséquilibres qui peuvent en résulter, la Direction de l’animation de la recherche, des études et statistiques (Dares) a publié son rapport Les Métiers en 2030.

    Le rapport Les Métiers en 2030 a permis de déterminer les secteurs et les métiers dans lesquels il y aura le plus de postes à pourvoir. Entre 2019 et 2030, 8,4 millions de postes seront à pourvoir, soit 760 000 postes par an.

    Durant cette période, 89 % des postes à pourvoir seront des départs en fin de carrière.

    Quels sont les 10 métiers ayant le plus de postes à pourvoir d’ici à 2030 ?

    Les métiers qui recruteront le plus pour les dix prochaines années sont :

    • agents d’entretien ;
    • enseignants ;
    • aides à domicile ;
    • conducteurs de véhicule ;
    • aides-soignants ;
    • cadres des services administratifs, comptables et financiers ;
    • cadres commerciaux et techno-commerciaux ;
    • infirmiers, sages femmes ;
    • ouvriers qualifiés de la manutention ;
    • ingénieurs de l’informatique.

    Les métiers appartenant au secteur de la santé auront davantage de postes à pourvoir en raison du vieillissement de la population. Ainsi, plus de 3 millions de personnes seront d’ici à 2030 en perte d’autonomie et auront besoin d’être pris en charge par des professionnels de santé.

    Les secteurs en repli

    La crise sanitaire a impacté des secteurs sur le long terme. C’est le cas de l’hôtellerie-restauration ou des arts et spectacles. Ces deux secteurs, marqués par des pertes de gains et l’émergence du télétravail, ne font plus partie des secteurs créant le plus d’emplois (300 000 emplois créés entre 2009 et 2019 contre 80 000 entre 2019 et 2030).

    Les secteurs de l’Administration publique et des Finances sont également moins créateurs d’emploi en raison de l’essor des technologies numériques. Le secteur finance et assurance suit la tendance affichée lors de la précédente décennie. Cette baisse du nombre d’emplois créés s’explique par les contraintes liées à la rentabilité qui conduisent à accélérer la transition numérique dans leur structure.

    Des déséquilibres potentiels

    Bien que 7 millions de jeunes pourraient entrer dans l’emploi entre 2019 et 2030, des déséquilibres entre offre et demande de travail existent pour plusieurs métiers qui garderaient un nombre important de postes non-pourvus :

    • agents d’entretien (328 000 postes) ;
    • aides à domicile (224 000 postes) ;
    • conducteurs de véhicules (200 000 postes) ;
    • ouvriers qualifiés de la manutention (157 000 postes) ;
    • cadres commerciaux et techno-commerciaux (144 000 postes).

    Ces déséquilibres peuvent aussi résulter d’un manque d’attractivité du poste ou d’une difficulté à trouver le bon profil pour les recruteurs.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.