La Fédération bancaire française, la Fédération Syntec et France Assureurs font 6 propositions pour faire de l’emploi qualifié un véritable atout stratégique pour la France –


  • FrançaisFrançais


  • Les « cadres » jouent un rôle clé dans la dynamique économique et la cohésion sociale de notre pays.

    La Fédération bancaire française (FBF), la Fédération Syntec et France Assureurs, qui représentent 1 emploi qualifié sur 4 et 40% des embauches de cadres en 2021, présentent un livre blanc commun : « Promouvoir l’emploi qualifié — un enjeu stratégique pour la France ».

    Pour répondre aux enjeux de l’emploi qualifié, les 3 fédérations avancent 6 propositions concrètes pour renforcer les compétences, rééquilibrer les territoires et créer un choc de confiance à la fois social et fiscal.

    Les cadres sont au cœur de la dynamique économique et de la cohésion sociale de notre pays

    En France, le nombre de cadres et professions intellectuelles supérieures a été multiplié par quatre en à peine cinquante ans. Ils représentent désormais 5 millions d’actifs, tous secteurs confondus, soit un actif sur cinq, et le pays compte aujourd’hui plus de cadres que d’ouvriers.

    L’emploi qualifié est au cœur de la dynamique économique et de la cohésion sociale de notre pays. Les activités où l’on rencontre la plus forte concentration d’emplois qualifiés sont aussi celles qui ont connu la plus forte croissance au cours des dernières années et qui contribuent le plus à la création de richesses. Par ailleurs, les cadres sont, dans leur grande majorité, contributeurs nets au système social français. Enfin, l’emploi qualifié se distingue par sa capacité d’intégration : le dynamisme des recrutements encourage la mobilité professionnelle et sociale, ce qui fait de l’emploi qualifié un rouage essentiel de l’ascenseur social.

    De nombreux défis restent à relever

    Pourtant, la dynamique de l’emploi qualifié risque de s’essouffler sans mesures fortes pour le soutenir. Le décalage entre les formations disponibles et les compétences requises se creuse. L’emploi qualifié demeure concentré dans les grandes métropoles, principalement en Île-de-France. Enfin, les cadres ont le sentiment d’un déséquilibre entre les efforts qu’ils consentent et les compensations obtenues en retour. Ces signaux d’alerte doivent être entendus. C’est la raison pour laquelle la Fédération bancaire française, la Fédération Syntec et France Assureurs souhaitent soumettre au débat public une réflexion approfondie sur les trois enjeux qui permettront de préserver l’emploi qualifié :

    • un enjeu de formation, pour faire correspondre l’offre de formation initiale avec les besoins réels des entreprises et renforcer l’insertion et la cohésion sociale ;
    • un enjeu territorial, pour que la dynamique de la branche ouvre de nouvelles possibilités aux territoires et aux villes moyennes, tout en répondant aux aspirations à un cadre de vie différent de la part d’une partie des salariés ;
    • enfin, un enjeu de reconnaissance : pourtant considérée comme un fleuron national, l’industrie de la connaissance que forment les emplois qualifiés pourrait davantage être sollicitée dans les différents plans de relance, de transformation et de création d’emplois.

    Promouvoir l’emploi qualifié est un enjeu stratégique pour la France.

    C’est pourquoi la Fédération bancaire française, la Fédération Syntec et France Assureurs se sont associées pour soumettre au débat public une réflexion approfondie sur la question de l’emploi qualifié ainsi que 6 propositions phares, regroupées au sein d’un livre blanc intitulé « Promouvoir l’emploi qualifié — un enjeu stratégique pour la France ».

    Les propositions du livre blanc s’articulent autour de trois axes :

    • adapter les compétences, en rendant plus efficients le fonctionnement et le financement de la formation professionnelle ; en formant mieux les emplois qualifiés de demain par le développement de l’apprentissage ; en accompagnant mieux les transitions et les reconversions des emplois qualifiés ; en renforçant la présence et les compétences des femmes dans les filières scientifiques et techniques ;
    • rééquilibrer les zones d’emploi, en donnant aux territoires les moyens d’attirer et d’accueillir les entreprises à forte concentration d’emplois qualifiés ;
    • créer un « choc de confiance » social et fiscal, en stabilisant les prélèvements sociaux et fiscaux pour les salariés qualifiés et leurs employeurs.
    De gauche à droite : Laurent Giovachini, Florence Lustman et Maya Atig

    Pour Maya Atig, directrice générale de la FBF : « Les enseignements de ce livre blanc sur l’emploi qualifié sont multiples. Nos cadres sont une force pour les entreprises, notamment face aux transitions qu’elles engagent ; ils font en outre la preuve que l’ascenseur social fonctionne. Il est indispensable de valoriser leurs compétences et de multiplier les voies d’accès à ces emplois, en somme, de réfléchir ensemble aux moyens de développer leurs talents, essentiels à la société, à l’économie et au rayonnement de notre pays. »

    Pour Laurent Giovachini, président de la Fédération Syntec : « L’industrie de la connaissance est un fleuron pour la France, mais un fleuron méconnu. Pourtant impliquées dans l’ensemble des défis politiques et économiques à relever, comme la transition écologique, numérique, la redynamisation des territoires ou bien sûr la souveraineté numérique, nos compétences ne sont pas assez mises à contribution. Dans une période telle que celle que nous traversons, il est d’autant plus important que les pouvoirs publics nationaux comme locaux prennent la mesure des atouts qu’ils ont en main, et ce livre blanc ambitionne de susciter cette prise de conscience ».

    Pour Florence Lustman, présidente de France Assureurs : « Nos trois fédérations veulent alerter sur l’enjeu essentiel que représente l’emploi qualifié pour l’avenir de notre économie et de nos territoires. Il est essentiel d’adapter les compétences, en particulier en renforçant la présence des femmes dans les filières scientifiques et techniques. Les cadres sont une chance pour notre pays : nous devons collectivement en faire une priorité. »

    Replay du point presse

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.