Budget -Loi de finances pour 2022 : ce qui est prévu pour les particuliers


  • FrançaisFrançais


  • Crédits :
    © magele-picture – stock.adobe.com

    Baisse de l’impôt des particuliers, exonération de 65 % de la taxe d’habitation, revalorisation des bourses sur critères sociaux, prolongation du dispositif MaPrimRénov’ pour réduire la consommation d’énergie des habitations, prolongement de l’aide exceptionnelle à l’alternance, reconduction du dispositif Pass’Sport, réforme du calcul de l’allocation aux adultes handicapés (AAH)… Les principales mesures de la loi de finances pour 2022 en faveur des particuliers avec Service-Public.fr.

    La loi de finances pour 2022 a pour objectif de favoriser la croissance économique, afin de rétablir progressivement l’équilibre des finances publiques. Le budget 2022 prolonge la mise en œuvre du « Plan de relance », avec notamment le renforcement de mesures pour l’emploi.

    Les principales mesures concernant sont les suivantes :

    Baisse de l’impôt sur le revenu : afin prendre en compte les effets de l’inflation sur le niveau d’imposition des ménages, les tranches du barème de l’impôt sur le revenu sont revalorisées de 1,4 % pour l’imposition des revenus de 2021.

    Barème de l’impôt 2022 sur les revenus 2021

    Fraction du revenu imposable (pour une part)

    Taux d’imposition à appliquer sur la tranche

    Jusqu’à 10 225 €

    0 %

    De 10 226 € à 26 070 €

    11 %

    De 26 071 € à 74 545 €

    30 %

    De 74 546 € à 160 336 €

    41 %

    Supérieur à 160 336 €

    45 %

    Réduction d’impôt au titre des dons aux aux plus démunis :le plafond majoré de la réduction d’impôt sur le revenu au titre des dons aux organismes d’aide aux plus démunis est reconduit : il s’applique pour les dons d’un montant inférieur ou égal à 1 000 € qui bénéficient d’une réduction de 75 %.

    Réduction d’impôt au titre de l’investissement dans les PME : la majoration de la réduction, portée de 18 % à 25 % des investissements dans les PME, dans la limite de 50 000 € (100 000 € pour un couple) est également reconduite.

    Crédit d’impôt pour l’équipement d’un système de charge de voiture électrique : les particuliers qui équipent leur logement d’un système de charge pour voiture électrique bénéficient d’un crédit d’impôt à hauteur de 75 % des dépenses, dans la limité de 300 €.

    Réduction d’impôt pour abonnement à un titre de presse d’information : la première souscription d’un abonnement d’un an à un organe d’information générale et politique ouvre droit à un crédit d’impôt représentant 30 % de la dépense, sans plafonnement.

    Crédit d’impôt en faveur des services à la personne : la loi de finances 2022 a rétabli, au titre des revenus 2021, le champ des services éligibles au crédit d’impôt annulés par le Conseil d’État en 2020, notamment pour les services rendus à l’extérieur, lorsqu’ils sont compris dans un ensemble de services incluant des activités à domicile. Ce crédit sera reversé chaque mois, alors qu’il l’était auparavant en une seule fois et avec une année de décalage.

    Exonération de la taxe d’habitation : la suppression progressive de la taxe d’habitation des ménages les plus aisés va se poursuivre. Ces ménages bénéficieront en 2022 d’une exonération de 65 % de leur taxe. L’abandon définitif de la taxe d’habitation, portant uniquement sur la résidence principale, n’est prévu que pour 2023.

    Prolongation de MaPrimRénov’ : afin de continuer à soutenir la rénovation énergétique des logements, le dispositif MaPrimRénov’ est prolongé en 2022, mais il est réservé aux logements construits depuis plus de 15 ans, sauf en ce qui concerne le remplacement des chaudières.

    Prolongation du dispositif “Denormandie” : la réduction d’impôt sur le revenu proposée aux particuliers achetant un logement à rénover, dans un quartier ancien dégradé, pour le mettre en location, est prolongée jusqu’au 31 décembre 2023.

    Bouclier tarifaire face à la hausse des prix de l’énergie : les prix de vente du gaz sont maintenus à leur niveau d’octobre 2021 et la hausse du prix de l’électricité prévue lors de la révision de février 2022 est plafonnée à 4 %. Le bouclier s’appliquera du 1er février 2022 au 31 janvier 2023.

    Nouveau calcul de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) : le calcul de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) est réformé avec la création d’un abattement forfaitaire sur les revenus des personnes vivant en couple. Cet abattement fixe est de 5 000 € sur les revenus du conjoint non bénéficiaire de l’AAH, majoré de 1 100 € par enfant. Cette mesure permet d’augmenter l’allocation de 110 à 120 € par mois en moyenne pour environ 130 000 bénéficiaires.

    Création d’un revenu d’engagement pour les jeunes : destiné aux jeunes de moins de 26 ans sans emploi ou formation, ce nouveau revenu sera versé à partir du 1er mars 2022. Ses bénéficiaires percevront une allocation allant jusqu’à 500 € par mois, en contrepartie de 15 à  20 heures de formation ou d’accompagnement par semaine, sur une durée de 6 à 12 mois.

    Reconduction du dispositif Pass’Sport : mise en place en 2021 pour favoriser l’accès des jeunes aux clubs sportifs, cette allocation de rentrée sportive de 50 € par enfant sous conditions de ressources est reconduite.

    Amélioration du niveau de vie des étudiants : afin de lutter contre la précarité étudiante, les bourses sur critères sociaux sont revalorisées de 1 %.

    Prolongement de l’aide exceptionnelle à l’alternance pour les moins de 30 ans :l’aide exceptionnelle à l’alternance est prolongée jusqu’en juin 2022.

    Élargissement du service national universel (SNU) : en vue de sa généralisation, le service national universel (SNU) est déployé pour 50 000 jeunes volontaires de 15 à 17 ans attendus en séjour de cohésion en 2022.

    Renforcement du Service civique : des crédits permettront l’accueil d’au moins 200 000 jeunes en mission de service civique en 2022. Les thèmes prioritaires de ces nouvelles missions sont : lutter contre l’épidémie de Covid-19, favoriser la transition écologique, favoriser les solidarités intergénérationnelles, agir pour la réussite de tous les élèves…

    Lutte contre les violences conjugales : de nouveaux crédits sont consacrés aux dispositifs de lutte contre les violences faites aux femmes et contre la prostitution.

    Poursuite du Plan relance : l’État renforce les mesures en faveur de l’emploi et de la formation professionnelle aux métiers d’avenir, et accentue son soutien à Pôle emploi.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.