Les employés fédéraux devront divulguer leurs avoirs en cryptomonnaie


witwiccan / Pixabay

Le Bureau américain d’éthique gouvernementale (OGE) a ordonné aux employés fédéraux de déclarer leurs avoirs en selon de nouvelles directives. Les directives toucheront environ 2 millions de fonctionnaires fédéraux, y compris les départements de la Sécurité intérieure.

Selon l’avis, l’OGE ne considère pas la cryptomonnaie comme une monnaie réelle ou une monnaie légale. Les principes de déclaration et de conflit énoncés dans les directives s’appliqueront également aux actifs numériques comme les pièces de monnaie et les tokens, qui ont été reçus dans le cadre des ICO ou émis ou distribués en utilisant la technologie .

Les intéressés doivent déclarer leurs avoirs dans une cryptomnnaie si sa valeur dépasse 1 000 $ à la fin de la période de déclaration ou si le revenu généré par la monnaie virtuelle dépasse 200 $ pendant la période de déclaration. Les déposants sont tenus d’identifier le nom de la monnaie virtuelle et, s’ils sont détenus par une bourse ou une plateforme.

Par conséquent, les employés, qui détiennent des cryptomonnaies, cherchent de plus en plus à obtenir des conseils de leurs responsables de l’éthique concernant leurs obligations d’information financière. Les déclarants publics doivent déclarer les transactions de certains actifs de placement, c.-à-d. des titres, bien que l’avis indique que les exigences dépendront de savoir si un actif numérique particulier est reconnu comme un titre. En cas d’incertitude, l’agence recommande aux responsables de l’éthique de conseiller à l’employé de déclarer les transactions de cet actif sur des rapports d’opérations périodiques si la valeur de la transaction dépasse le seuil de déclaration.

De plus, les directives indiquent que la cryptomonnaie est un actif d’investissement et elle peut créer un conflit d’intérêts pour les employés qui en sont propriétaires et il n’est soumis à aucune exemption de conflit d’intérêts. Selon le document, l’OGE pourrait avoir besoin de donner des indications supplémentaires, car la nature de la monnaie virtuelle devient de plus en plus définie.

En mars 2018, le gouvernement sud-coréen a interdit à ses propres fonctionnaires de détenir et de négocier la crypto-monnaie. Ces fonctionnaient pourraient subir des sanctions disciplinaires.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et journaliste scientifique. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je m'intéresse aux cryptomonnaies et à la Blockchain depuis 2012 et par mes articles, j'espère apporter plus d'éclairage sur ce qui se passe dans ce secteur en pleine émergence.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils