Un juge du district de New York estime que la CFTC peut interdire définitivement des firmes frauduleuses de cryptomonnaie


La Commodities Futures Trading Commission (CFTC) a obtenu une décision judiciaire pour interdire définitivement CabbageTech Corp, une firme de . Au début de 2018, Patrick McDonnell, promoteur de crypto-monnaie et opérateur de CabbageTech Corp., a été accusé de fraude et de détournement liés aux achats et transactions de (BTC) et Litecoin (LTC). McDonnnel avait argué que la CFTC n’avait pas le droit de réguler ses opérations commerciales, mais le juge du district de New York, Jack B. Weinstein, a rejeté sa demande.

En juillet 2018, Weinstein aurait tenu un procès, affirmant que McDonnell exploitait une arnaque, attirant de manière trompeuse les investisseurs de différents états et comtés en utilisant des ruses, des fausses déclarations et des détournements de fonds. Weinstein a rendu un jugement sur le fait que McDonnell doit payer 290 429 dollars en remboursement et 871 287 dollars en pénalités.

Selon Bloomberg, CabbageTech n’était pas représenté par un avocat, car McDonnell a prétendu qu’il ne pouvait pas se permettre de payer un avocat. McDonnell a également cessé de comparaître devant le tribunal pendant le procès. McDonnell a également été impliqué dans un procès différent par la CFTC contre une autre de ses sociétés, Coin Drop Markets. La CFTC a déclaré dans le procès que les clients, qui avaient payé McDonnell et Coin Drop pour des conseils de trading en cryptomonnaie, n’avaient pas reçu les conseils qu’ils avaient payés et que McDonnell avait fermé le site Internet de Coin Drop et n’avait pas répondu aux clients. La plainte note également que Coin Drop n’était pas enregistré auprès de la CFTC.

En juillet 2018 au Congrès, Bill Huizenga, membre du Congrès, a fait valoir que le Congrès devrait habiliter les régulateurs financiers tels que la (SEC) et la CFTC à réglementer le marché de la cryptomonnaie conformément aux mêmes règles.

En mai 2018, le président de la CFTC, Chris Giancarlo, a déclaré qu’il ne voyait pas de législation de cryptomonnaie émanant du niveau fédéral dans un avenir proche, soulignant que les lois régissant le fonctionnement de la CFTC avaient été rédigées en 1935 et qu’il faudra du temps pour s’adapter  à des monnaies comme le Bitcoin.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et journaliste scientifique. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je m'intéresse aux cryptomonnaies et à la Blockchain depuis 2012 et par mes articles, j'espère apporter plus d'éclairage sur ce qui se passe dans ce secteur en pleine émergence.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *