Angleterre : le régulateur financier (FCA) conseille les banques sur la gestion des risques liés aux actifs de cryptomonnaies


lachrimae72 / Pixabay

Selon une lettre publiée sur le site Web de la FCA, la Financial Conduct Authority (FCA) du Royaume-Uni a publié des directives à l’intention des banques sur la manière de gérer les risques associés aux actifs de . Selon Jonathan Davidson et Megan Butler, responsables de la supervision, les banques devraient appliquer une approche très individuelle aux clients traitant des actifs de cryptomonnaies puisque le risque associé à différentes relations d’affaires dans une seule grande catégorie peut varier.

Utiliser une approche fondée sur les risques ne signifie pas que les banques doivent aborder de la même manière tous les clients qui exercent ces activités. Nous nous attendons plutôt à ce que les banques reconnaissent que le risque associé à différentes relations commerciales dans une seule grande catégorie peut varier et gérer ces risques de manière appropriée.

Ainsi, l’organisme de réglementation a suggéré un certain nombre de mesures. La FCA a encouragé les banques à sensibiliser le personnel aux actifs de la crypto-monnaie afin de les aider à identifier les risques et à s’engager auprès des clients qui utilisent des cryptomonnaies à des fins criminelles.

Dans la déclaration, le régulateur financier a également souligné les motifs non criminels d’utilisation des cryptomonnaies, y compris le financement d’un développement technologique innovant et des investissements spéculatifs à haut risque. Compte tenu de la globalité et de l’anonymat des cryptomonnaies, la FCA a suggéré un couple d’indicateurs à haut risque tels que les clients utilisant une crypto-monnaie émise par un gouvernement et le fait de posséder de grandes quantités de tokens issus d’.

La FCA a expliqué qu’une crypto-monnaie gouvernementale est souvent conçue pour échapper aux sanctions financières internationales. Compte tenu des risques associés aux ICO, l’organisme de réglementation a déclaré que ce type de pratique comporte un risque accru de fraude en matière d’investissement. Fin décembre 2017, quand le Bitcoin (BTC) atteignait des prix records, la FCA a averti les investisseurs qu’ils risquaient de perdre tout leur argent en affirmant que Bitcoin est une bulle.

En avril 2018, la Banque centrale du Kenya (CBK) a émis un avertissement similaire aux banques dans le pays, les avertissant de ne pas fournir de services à des traders en cryptomonnaie.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et journaliste scientifique. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je m'intéresse à des sujets comme les cryptomonnaie, l'activisme, mais également la politique. Je touche à tout et je le partage via mes blogs et mes réseaux.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *