Une monnaie virtuelle de banque centrale pourrait fournir la stabilité, mais la cryptomonnaie est trop volatile


Les économistes de l’Institut Kiel pour l’économie mondiale ont identifié les monnaies numériques émises par une comme une opportunité pour un système financier plus stable tout en rejetant les cryptomonnaies. Les chercheurs de Kiel distinguent les monnaies numériques ou virtuelles par rapport aux cryptomonnaies telles que le Bitcoin dans leur rapport. Ce dernier servira de guide pour le Dialogue monétaire au sein de la commission ECON du Parlement européen. Selon le rapport, les cryptomonnaies ne constituent pas une alternative viable aux monnaies des banques centrales traditionnelles :

À l’heure actuelle, les cryptomonnaies comme le Bitcoin ne peuvent pas remplacer les monnaies traditionnelles à un degré significatif. La technologie disponible est confrontée à de sévères limitations en termes d’évolutivité. En particulier, il serait prohibitif d’effectuer même une part modérée des transactions traitées par les devises traditionnelles via des cryptomonnaies.

Le rapport de l’Institut Kiel affirme que, au lieu d’être un moyen d’échange, la et les actifs connexes ont été utilisés principalement comme moyen de spéculation financière. Comme ils n’étaient pas basés sur une valeur fixe, ils ne pouvaient pas être évalués rationnellement. Cela entraine de fortes fluctuations de prix, qui à leur tour attireraient plus de spéculateurs. L’absence de réglementation augmente également cet effet par manque de transparence.

L’analyse a continué en déclarant que les monnaies virtuelles pourraient représenter une opportunité pour les banques centrales même si elles sont perturbatrices en raison de la perte d’importance des comptes bancaires traditionnels :

Pour éviter l’instabilité récurrente du système bancaire, les banques commerciales devraient trouver des sources de financement plus fiables que les dépôts. Comme le caractère de réserve fractionnaire du système bancaire actuel peut être une source majeure d’instabilité, un tel changement perturbateur n’est pas nécessairement un mauvais développement, car il pourrait finalement ouvrir la voie à un système financier plus stable.

Certaines banques centrales envisagent déjà d’introduire leurs propres cryptomonnaies comme la et la Banque centrale des Bahamas. Même le gouverneur de la Banque d’Angleterre, qui est considéré comme un poids lourd dans le système monétaire international, a déclaré qu’il était ouvert à l’idée d’une crypto-monnaie de banque centrale.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et journaliste scientifique. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je m'intéresse à des sujets comme les cryptomonnaie, l'activisme, mais également la politique. Je touche à tout et je le partage via mes blogs et mes réseaux.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *