Stellar devient la première plateforme certifiée par la charia pour les paiements et la tokénisation des biens


Engin_Akyurt / Pixabay

, une plateforme open source pour les paiements distribués, devient le premier protocole distribué à obtenir la certification de conformité Sharia dans le domaine du transfert d’argent et de la tokenisation d’actifs. Le Shariyah Review Bureau, un important organisme consultatif international de la agréé par la Banque centrale de Bahreïn, a examiné les capacités et les applications de Stellar et a publié des directives qui permettent le déploiement de la technologie Stellar dans les institutions financières islamiques.

Avec la certification, Stellar sera en mesure de renforcer son écosystème dans les régions où l’opération dans le domaine des services financiers exige le respect des principes de financement islamique. Cette mesure permettra aux institutions financières situées dans le Conseil de coopération du Golfe et dans certaines parties de l’Asie du Sud-Est de mettre en oeuvre la technologie Stellar dans leurs produits et services conformes à la charia.

Alors que Stellar se qualifie de premier protocole de comptabilité distribuée approuvé par la Sharia dans le domaine des transferts d’argent, la NOORCOIN a été certifiée Sharia par le World Sharia Advisory Committee en mars 2018, en estimant être le premier jeton utilitaire conforme à la charia.

En avril 2018, le Bitcoin (BTC) a été reconnu comme étant généralement autorisé en vertu de la charia selon un rapport publié par un conseiller interne de la Sharia de la startup Blossom Finance. L’auteur du rapport, Muhammad Abu Bakar, conclut avec un avertissement, disant que bien qu’il considère les cryptomonnaies comme étant halal (permises), dans la plupart des cas, les commerçants ne devraient pas les acheter à des fins d’investissement.

En juin 2018, le laboratoire sud-coréen IncuBlock a signé un protocole d’accord avec un comité consultatif du gouvernement malaisien pour le développement de la technologie blockchain, en vertu de la charia. Les entités travailleront sur le développement d’une plateforme blockchain et d’une application décentralisée (DApp) qui répondra aux exigences sociales, étant considérées halal par la Commission Sharia.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et journaliste scientifique. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je m'intéresse aux cryptomonnaies et à la Blockchain depuis 2012 et par mes articles, j'espère apporter plus d'éclairage sur ce qui se passe dans ce secteur en pleine émergence.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils