SIX Group, la plus grande bourse suisse pourrait proposer de la cryptomonnaie


Pexels / Pixabay

, la société mère de la principale bourse de , a révélé être ouverte à la possibilité d’offrir des services de sur sa plateforme de trading numérique. La plateforme, en cours de développement, devrait être lancée d’ici mi-2019, a déclaré un porte-parole de SIX Group.

Swiss Infrastructure and Exchange (SIX) Group gère le plus important marché boursier du pays et prévoit de lancer une plateforme entièrement régulée pour le trading d’actifs numériques d’ici mi-2019. Le service doit offrir une gamme complète de services, y compris des services de consultation sur les ICOs qui ne sont pas classées comme des titres.

Dans l’interview, le porte-parole de SIX Group, Stephan Meier, a déclaré qu’il existait un réel besoin d’instaurer la transparence et la responsabilité dans le monde de la cryptomonnaie. Selon Meier, cela profiterait aux entreprises et aux investisseurs. à l’industrie et aux participants des marchés traditionnels.

Non seulement les fournisseurs de services financiers traditionnels et les investisseurs s’y intéressent, mais cela concerne aussi de nombreuses entreprises et investisseurs qui veulent tirer parti des nouvelles opportunités numériques pour lever des capitaux et négocier des actifs numériques.

Meier a précisé que SIX Group n’a pas encore pris de décision sur les produits spécifiques qui seront proposés à la cotation et au négoce sur sa plateforme à venir, notant que la question de savoir si la négociation de crypto-monnaie sera disponible reste ouverte. Il a ajouté que la société serait techniquement capable d’ajouter divers actifs numériques à la plateforme, soulignant que chaque actif numérique fera l’objet d’un processus de diligence raisonnable avant d’être ajouté.

Stephan Meier a également affirmé que la société veut établir un pont entre les services financiers traditionnels et les communautés numériques. Il a souligné que SIX Group travaille en consultation étroite avec les autorités de régulation pour déterminer la nécessité des ajustements dans certains domaines ou des ajouts au cadre juridique. La Suisse est considéré comme le deuxième pays le plus favorable pour les ICOs en termes de fonds levés  derrière les États-Unis.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et journaliste scientifique. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je m'intéresse aux cryptomonnaies et à la Blockchain depuis 2012 et par mes articles, j'espère apporter plus d'éclairage sur ce qui se passe dans ce secteur en pleine émergence.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *