Les inondations en Chine endommagent gravement l’exploitation minière de la crypto-monnaie


Les récentes inondations dans la province de en auraient causé de graves dommages à une importante exploitation de minage de cryptomonnaie dans la région. L’ECNS, l’agence officielle en langue anglaise du China News Service (CNS), a rapporté que le Sichuan et quatre autres provinces de Chine ont connu de fortes pluies les 27 et 28 juin 2018, provoquant des inondations.

Golden Finance affirme qu’une importante opération de minage de crypto-monnaie dans le Sichuan a été lourdement affectée, entraînant la perte de dizaines de milliers de  machines de minage. Ces machines sont irréparables selon les premiers bilans. On ignore les cryptomonnaies minées par ces machines et la quantité qu’on a perdu.

L’exploitation minière de cryptomonnaie est une pratique informatique intensive consistant à utiliser des dispositifs dédiés pour traiter des transactions et à émettre de nouvelles pièces dans un réseau de crypto-monnaie. Le consommera environ 0,5 % de l’énergie mondiale d’ici la fin 2018.

La Chine concentre 70 % du minage du Bitcoin. Plus précisément, la province du Sichuan a été considéré comme la “capitale minière du Bitcoin” en raison de la forte concentration d’activités minières, attirée par le climat froid et l’électricité bon marché. Plusieurs agences de presse, dont Golden Finance, ont associé les inondations du Sichuan à une baisse du hashrate du réseau Bitcoin (puissance de calcul totale). Cependant, les données du site Blockchain.com montrent que le hashrate a en effet augmenté du 27 au 28 juin, indiquant que l’effet des inondations n’était pas assez important pour influencer l’ensemble du réseau.

 

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et journaliste scientifique. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je m'intéresse aux cryptomonnaies et à la Blockchain depuis 2012 et par mes articles, j'espère apporter plus d'éclairage sur ce qui se passe dans ce secteur en pleine émergence.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils