Les cryptomonnaies pourraient devenir le principal moyen de paiement dans la prochaine décennie


image4you / Pixabay

Une nouvelle étude a montré que les cryptomonnaies comme le (BTC) ont le potentiel de devenir un courant et répondent déjà à l’un des trois principaux critères de l’argent selon . Le rapport intitulé Cryptocurrencies: Overcoming Barriers to Trust and Adoption écrit par le professeur William Knottenbelt de l’Imperial College de Londres et le Dr. Zeynep Gurguc de l’Imperial College Business School, affirme que la sont la prochaine étape naturelle comme le principal instrument de paiement dans la prochaine décennie.

Selon le rapport, les crypto-monnaies remplissent déjà l’un des trois principes fondamentaux de la monnaie fiduciaire en agissant comme une réserve de valeur alors qu’elles ne répondent toujours pas à deux autres exigences; agir comme moyen d’échange et servir d’unité de compte. Selon l’étude, le Bitcoin et d’autres cryptomonnaies doivent résoudre 6 principaux défis pour répondre à ces exigences; l’évolutivité, la facilité d’utilisation, la réglementation, la volatilité, les incitations et la confidentialité. C’est l’avis de ces chercheurs, mais le consensus économique estime que la crypto-monnaie est encore très loin de répondre à ce premier critère. En fait, les modes de paiement avec les cryptomonnaies diminuent de plus en plus pour se tourner purement vers les marchés financiers, une signature qui montre que c’est un instrument entièrement spéculatif et non une monnaie.

Le rapport souligne que les nouveaux systèmes de paiement, ainsi que les types d’actifs, n’apparaissent pas du jour au lendemain. Iqbal Gandham, directeur général d’eToro au Royaume-Uni, a noté que le premier e-mail avait été envoyé en 1971 avec une interface conviviale. Gandham, qui est également président du groupe britannique CryptoUK, a noté que huit années se sont écoulées depuis la première transaction Bitcoin et aujourd’hui, nous voyons déjà qu’il commence à répondre aux exigences de l’argent au quotidien. Il a ajouté que la capacité de la crypto-monnaie à rationaliser les paiements transfrontaliers pourrait être le facteur décisif dans l’adoption de masse. Malheureusement, la plupart des pays de l’OCDE mettent en place des blocages sur les paiements internationaux des cryptomonnaies.

Le professeur William Knottenbelt de l’Imperial College a déclaré que les crypto-monnaies ont le potentiel de renverser tout ce que nous croyions savoir sur la nature des systèmes financiers et des actifs financiers grâce à son caractère décentralisé. Sauf que 80 % des cryptomonnaies est détenu par 20 % des portefeuilles.

Et on doit ajouter que le chef de la Banque des règlements internationaux (BRI), Agustin Carstens, a affirmé que les crypto-monnaies ne peuvent assumer les fonctions de l’argent et il a averti sur les problèmes d’évolutivité de Bitcoin. Selon la BRI, les cryptomonnaies ne sont pas suffisamment évolutives pour devenir un moyen d’échange dans une économie mondiale.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et journaliste scientifique. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je m'intéresse à des sujets comme les cryptomonnaie, l'activisme, mais également la politique. Je touche à tout et je le partage via mes blogs et mes réseaux.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *