Microsoft se tourne vers l’informatique de confiance pour renforcer la sécurité de la Blockchain


Deux demandes de brevet récemment publiées par suggèrent que le géant du logiciel étudie l’utilisation d’environnements d’exécution fiables, ou TEE, dans ses offres de . Mais qu’est-ce qu’un TEE ? Selon des informations recueillies lors de deux dépôts publiés par l’office des brevets et des marques des États-Unis jeudi, un TEE est spécifié pour stocker un type prédéterminé de blockchain ou autre code de protocole de sécurité dans un noeud de validation.

Avec ce type de données, une attestation TEE est en mesure de vérifier les participants du système qui possèdent des informations correspondantes conservées dans le noeud. Dans la blockchain, un noeud est simplement un point de connexion capable de recevoir, stocker et envoyer des données au sein du réseau.

Tout d’abord, un TEE peut contribuer à la mise en place d’un réseau blockchain de consortium. En configurant le premier noeud de la blockchain pour stocker une liste de membres prédéterminée parmi d’autres éléments d’information, une attestation TEE pourrait être utilisée pour embarquer en toute sécurité des membres du réseau de consortium.

Deuxièmement, un TEE peut également aider à vérifier les transactions blockchain sur un réseau similaire dans lequel plusieurs entités préautorisées doivent interagir. Par exemple, en utilisant à nouveau ce processus d’attestation via des TEE programmés, certaines transactions chiffrées sur le réseau pourraient être traitées et confirmées directement à l’état officiel de la Blockchain sans qu’il soit nécessaire de les déchiffrer.

Le brevet indique que :

Dans certains exemples, le réseau entier accepte les transactions, y compris les transactions de type chaîne, et les états de la Blockchain sont directement mis à jour. Dans certains exemples, une copie de la transaction n’est pas nécessaire pour confirmer un bloc.

En dehors de ces deux cas d’utilisation, les deux applications mentionnent également le processus d’attestation TEE dans le cadre d’un cadre Blockchain COCO (Confidential Consortium) qui permettrait des systèmes de vérification plus complexes nécessitant le consensus d’une multiplicité de noeuds de validation.

Le dépot de ces brevets datent de 2017. Mais Microsoft propose désormais des applications de blockchain via sa plateforme Azure. En aout 2018, il a été annoncé que Microsoft avait mis à jour des fonctionnalités supplémentaires pour des clients travaillant avec des Blockchains publiques telles qu’.in.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et journaliste scientifique. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je m'intéresse à des sujets comme les cryptomonnaie, l'activisme, mais également la politique. Je touche à tout et je le partage via mes blogs et mes réseaux.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *