Dubaï : Le ministère des Finances lance un système de paiement basé sur la Blockchain


12019 / Pixabay

Le Département des finances de Dubaï (DoF) s’est associé au Smart Dubai Office (SDO) pour lancer un par . La nouvelle plateforme, appelée Payment Reconciliation and Settlement, a été officiellement lancée le dimanche 23 septembre. Elle serait destinée aux entités gouvernementales telles que la police, la direction des routes et des transports de Dubaï, la Dubai Health Authority (DHA) et autres.

Selon le site Zawya, le DoF de Dubaï et le SDO veulent que le système fournisse un processus de gouvernance plus précis et transparent ainsi que des paiements en temps réel au sein et entre les structures gouvernementales. Le processus actuellement en vigueur pour les transactions au sein du gouvernement de Dubaï prend du temps, nécessitant jusqu’à 45 jours pour mener à bien une opération donnée.

Le nouveau système serait déjà utilisé par l’Autorité de l’eau et de l’électricité de Dubaï (DEWA) et l’Autorité de la connaissance et du développement humain (KHDA), avec un nombre de 5 millions  de transactions. Aisha Bin Bishr, directrice générale du SDO, a déclaré que la blockchain est l’une des technologies émergentes les plus prometteuses.

En 2017, le groupe SDO a reçu les plus grands honneurs lors de la Smart Cities Expo et du Congrès mondial de Barcelone, obtenant le City Project Award parmi 308 autres équipes pour sa stratégie de blockchain à Dubaï. Le projet Smart City aurait été présenté en 2013 par le vice-président et premier ministre des Émirats arabes unis et dirigeant de l’émirat de Dubaï, cheikh Mohammed bin Rashid.

Smart Dubai n’est pas la seule initiative soutenue par le gouvernement qui a l’intention d’utiliser les principales technologies émergentes telles que la blockchain dans le pays. En avril 2018, le vice-président et premier ministre des Émirats arabes unis a lancé l’initiative UAE Blockchain Strategy 2021, dans le but d’atteindre la position de leader mondial dans l’adoption de cette technologie.

En juillet 2018, le Centre financier international de Dubaï (DIFC) a annoncé son partenariat avec Smart Dubai pour développer une Cour de blockchain. Les organisations cherchent à explorer le potentiel de la technologie pour remédier aux lacunes du système juridique des EAU, par exemple pour introduire une vérification basée sur la blockchain des décisions de justice.

Source : Cointelegraph.com News

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et journaliste scientifique. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je m'intéresse aux cryptomonnaies et à la Blockchain depuis 2012 et par mes articles, j'espère apporter plus d'éclairage sur ce qui se passe dans ce secteur en pleine émergence.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *