Les autorités italiennes saisissent des portefeuilles Bitcoin sur BitGrail


QuinceMedia / Pixabay

La bourse a annoncé que des bitcoins (BTC) stockés dans les portefeuilles de l’entreprise ont été saisis par les autorités italiennes. La déclaration indique que les autorités ont retiré les fonds selon une ordonnance du tribunal de Florence, mais ne mentionne pas la valeur actuelle des biens saisis.

La saisie de BTC sur BitGrail fait suite à une requête déposée auprès des tribunaux par BitGrail, affirmant que la bourse est en faillite. La requête a été déposée au nom d’un créancier de BitGrail, Espen Enger, qui aurait été contacté par plus de 3 000 demandeurs. En février, BitGrail a subi une qui a causé la perte de 17 millions de Nano (XRB, anciennement Raiblocks) qui valait 187 millions de dollars à l’époque. Après l’arrêt des négociations, le PDG Francesco Firano a fait valoir qu’il serait impossible de rembourser le montant volé.

Le piratage a provoqué une série de disputes entre BitGrail et la Nano Foundation, mais il était difficile de savoir si les pirates exploitaient une faille de sécurité BitGrail ou une vulnérabilité dans la blockchain de Nano. En avril 2018, la Nano Foundation a annoncé qu’elle soutiendrait un fonds légal pour fournir un accès égal à toutes les victimes du piratage sur la représentation pour poursuivre leurs intérêts légaux liés à l’insolvabilité de BitGrail.

Le 3 mai 2018, Bitgrail a rouvert ses portes, mais 3 heures plus tard, il suspendait ses opérations par ordre de la cour de Florence. Le tribunal a ordonné une fermeture immédiate de la bourse conformément à une demande faite par le cabinet d’avocats Bonelli au nom d’un client. La bourse a déclaré: Même si nous ne sommes pas d’accord avec cette décision, nous sommes obligés de respecter la loi et de suspendre toute activité de BitGrail immédiatement.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et journaliste scientifique. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je m'intéresse aux cryptomonnaies et à la Blockchain depuis 2012 et par mes articles, j'espère apporter plus d'éclairage sur ce qui se passe dans ce secteur en pleine émergence.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils