Steam supprime un jeu indépendant, Abstractism, pour cryptojacking et escroquerie


Valve Corporation a supprimé un jeu de sa plateforme , qui aurait piraté les ordinateurs des utilisateurs pour miner de la . a supprimé , un jeu indépendant accusé de pratiques trompeuses et de , et il a banni son développeur de la plateforme. Steam a agi suite aux plaintes d’un certain nombre d’utilisateurs, affirmant que le fichier d’installation du jeu semblait inclure un virus cheval de Troie et un malware déguisé en processus et lanceur steam.exe.

Une enquête plus approfondie menée par différents acteurs a révélé que les programmes étaient des crypto-mineurs qui infectaient les ordinateurs des utilisateurs pour miner . Le développeur de jeux, Okalo Union, et l’éditeur dead.team ont publié Abstractism sur Steam le 15 mars 2018. Selon Motherboard, il y avait des signes avant-coureurs que le jeu pouvait exécuter des processus à l’insu du joueur. Par exemple, les développeurs ont encouragé les joueurs à laisser le jeu en arrière-plan même quand ils n’y jouaient pour prétendumment gagner des objets rares.

Un utilisateur a signalé une arnaque concernant un objet en jeu pour Abstractism sur la communauté Steam. Cet objet était un plagiat d’un élément de Team Fortress 2. Les joueurs ont spéculé que la ressemblance était intentionnelle et faisait partie d’une ruse pour tromper les acheteurs inattentifs dans l’achat d’un article coûteux qui ne fonctionnerait pas dans Team Fortress 2.

Le YouTubeur SidAlpha et d’autres utilisateurs ont remarqué que l’exécution du jeu, assez léger, utilisait une quantité disproportionnée de ressources système, en plus de déclencher des alertes de logiciels malveillants. Okalo Union a nié les allégations, affirmant que l’augmentation de la consommation de ressources CPU et GPU, qui sont des signes majeurs de de minage de crypto-monnaie, ont été provoqué par les paramètres graphiques élevés. En 2016, Valve a annoncé que la plate-forme Steam accepterait officiellement les paiements via Bitcoin (BTC). Cependant, en décembre 2018, Steam a cessé d’accepter les paiements de la BTC en raison de frais élevés et de la volatilité.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et journaliste scientifique. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je m'intéresse aux cryptomonnaies et à la Blockchain depuis 2012 et par mes articles, j'espère apporter plus d'éclairage sur ce qui se passe dans ce secteur en pleine émergence.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *