Les producteurs de blocs EOS ont reçu l’ordre de geler 27 comptes


Les producteurs de blocs (BP) auraient reçu un ordre pour refuser de traiter des transactions concernant 27 comptes. L’utilisateur de Twitter @ferdousbhai, qui a tweeté la capture d’écran de l’ordre présumé provenant de l’EOS Core Arbitration Forum (ECAF), a écrit dans les commentaires qu’il a obtenu l’image dans un groupe Telegram privé pour EOS.

La capture d’écran non confirmée de l’ordre d’ECAF indique que les comptes doivent être gelés dans l’attente d’un réexamen des réclamations par un arbitre et que les raisons légitimes seront donnés plus tard. Une façon de dire : Obéissez et fermez vos gueules !

Sam Sapoznick, qui a signé l’ordre en tant qu’arbitre d’urgence intérimaire de l’ECAF, se décrit comme un réaliste sur la blockchain sur son LinkedIn. Son précédent poste était comme paysagiste à Gardens From Here pour les 9 dernières années. Les producteurs de blocs d’EOS ont été attaqué sur Twitter quand ils avaient outrepassé une décision d’ECAF et gelé 7 comptes associés à des escroqueries de phishing. L’ECAF avait, par la suite, ordonné la rétroactivité des comptes, mais le processus a provoqué une remise en cause du système décentralisé d’EOS.

Le lancement d’EOS en juin 2018 avait déjà trébuché sur  plusieurs obstacles après la fin de leur ICO de 4 milliards de dollars. Leur réseau principal est entré en service le 15 juillet 2018, mais 2 jours après le lancement, le Mainnet a connu une pause de 4 heures. Pour ceux qui ont investi dans EOS, vous ne savez pas reconnaitre une arnaque même quand vous avez le nez dedans et qu’il y a de la puanteur qui remonte de tous les cotés.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et journaliste scientifique. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je m'intéresse aux cryptomonnaies et à la Blockchain depuis 2012 et par mes articles, j'espère apporter plus d'éclairage sur ce qui se passe dans ce secteur en pleine émergence.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils