L’opérateur de BitFunder et de WeExchange plaide coupable pour fraude


L’homme derrière deux sites d’investissement de , aujourd’hui disparus, a plaidé coupable sur des accusations de fraude en matière de valeurs mobilières et d’entrave à la justice. Le procureur américain du district sud de New York a annoncé le plaidoyer de culpabilité, quelques jours après que l’on ait appris que Montroll était proche d’un accord avec les procureurs. a été arrêté en février 2018 par les autorités américaines, par rapport à la plateforme d’investissement en valeurs mobilières et la bourse de cryptomonnaie .

Montroll a été accusé d’avoir dirigé une bourse de valeurs mobilières non enregistrée ainsi que de fournir des informations qualifiées de trompeuses. Montroll aurait également converti une partie des bitcoins des utilisateurs de WeExchange à son usage personnel sans la connaissance ou le consentement des utilisateurs.

Il a notamment été accusé d’avoir menti sur le nombre de bitcoins disponibles pour les utilisateurs de BitFunder et de WeExchange après que ce dernier ait été piraté ainsi que de s’être parjuré en témoignant devant la (SEC) des États-Unis. WeExchange a perdu environ 6 000 bitcoins au moment du piratage, ce qui a rendu la plate-forme insolvable.

Le procureur américain de Manhattan, Geoffrey Berman, a déclaré lundi dans un communiqué:

Comme il l’a admis aujourd’hui, Jon Montroll a trompé ses investisseurs et a ensuite tenté de tromper la SEC. Il a menti à plusieurs reprises lors de témoignages sous serment et a trompé le personnel de la SEC pour éviter la responsabilité de la perte de milliers de bitcoins de ses clients.

Bien que l’affaire ait été initialement intentée par la SEC, le FBI et le bureau du procureur du district sud de New York ont ​​poursuivi Montroll en justice.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et journaliste scientifique. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je m'intéresse aux cryptomonnaies et à la Blockchain depuis 2012 et par mes articles, j'espère apporter plus d'éclairage sur ce qui se passe dans ce secteur en pleine émergence.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils