Patreon et Tipeee, de la mendicité à l’ubérisation participative

Tipeee et Patreon vous font miroiter le financement participatif, mais au final, c’est juste de la mendicité et une meilleure acceptation de l’ubérisation dans la mesure où tu accepte de donner une création, pure et artistique, pour quelques centimes.


Tipeee et Patreon vous font miroiter le financement participatif, mais au final, c'est juste de la mendicité et une meilleure acceptation de l'ubérisation dans la mesure où tu accepte de donner une création, pure et artistique, pour quelques centimes.
igorovsyannykov / Pixabay

Vous avez sans doute vu des chanteurs dans la rue. Ils sont souvent en loques et ils peuvent jouer pendant des heures en espérant que leur gamelle ou leur chapeau se remplissent de piécettes.

Aujourd’hui, tous les créateurs du web, optant pour du financement participatif, tel que Tipeee et Patreon, sont devenu des chanteurs de rue. Je suis tombé sur cet article qui explique que 98 % des utilisateurs de Patreon gagnent à peine quelques dollars par mois. L’article utilise les données de Graphtreon qui montre les montants publics gagnés par les créateurs. Les données sont ce qu’elles sont, car il y a des créateurs qui ne montrent pas leurs montants. Ainsi, on découvre que :

  • Seuls 1393 créateurs gagnent 7,65 dollars par heure (qui est le salaire minimum dans certains Etats Americains)
  • Etant donné que certains Etats US ont augmenté le salaire minimum à 15 dollars de l’heure, alors il n’y a que 0,8 % des créateurs qui y arrivent.
  • Pour novembre 2017, sur un total de 14 698 créateurs, on a :
    • 3 000 dollars par mois qui sont allé à 448 créateurs
    • 1 000 dollars par mois qui sont allé à 1 419 créateurs
    • 300 dollars par mois qui sont allé à à 4 348 créateurs
    • 100 dollars par mois qui sont allé à 8 483 créateurs

C’est bien de gagner le SMIC, mais est-ce qu’on est devenu tellement peu ambitieux ou tellement con qu’on confond le salaire minimum avec un salaire décent. Le salaire minimum te donne juste de quoi vivre, mais pour fonder une famille, avoir quelques vacances et bien te soigner, qu’est-ce qu’il faut faire ?

Patreon et Tipeee ont la même mécanique et pour moi, cela ressemble de plus en plus à une arnaque pyramidale. En tout cas, il y a une structure pyramidale où les plus gros vont forcément gagner des milliers de dollars alors qu’ils n’en ont pas besoin. Ben oui, si t’as déjà 1 million d’abonnés sur Youtube et que tu te fais déjà des couilles en or avec tes ventes de livre ou de jeux de société à la con, pourquoi passer sur Tipeee ou Patreon sinon pour grapiller quelques dollars de plus. Faudrait e-penser.

Mais Patreon n’a aucun problème pour glorifer la mendicité subie par ses créateurs. En 2016, le site disait fièrement que près de 7 000 créateurs gagnent 100 dollars par mois.Si on compte 160 heures à raison de 40 heures par semaine, alors Patreon glorifie des salaires mensuels équivalents à ce qu’on gagne au Vietnam, au Pakistan, en Arménie ou en Angola.

Mais ce que l’article montre est que le travail que vous fournissez, via Patreon ou Tipeee, est le double ou triple de ce que vous faites d’habitude. Il faut batir sa communauté, attirer des abonnés, faire de la promotion exclusive, créer des contenus spéciaux pour les donateurs. Le problème est que cela va à l’encontre de l’objectif même de ces plateformes. On n’est pas sur Kickstarter ou Leetchi où tu veux financer une idée. Non ici, tu as déjà crée ton contenu pendant des années et ton lectorat veut simplement te récompenser pour ce qui a déjà été fait.

Si tu commence à créer uniquement pour Patreon ou Tipeee, déjà ta communauté globale va se barrer en grimaçant et tu va te retrouver dans une spirale infernale où tu auras les mêmes contraintes qu’avec la publicité. Si tu ne plait plus aux annonceurs, ils t’enculent. Si tu ne plais plus aux donateurs, ils t’enculent.

Imagine que t’es un blogueur ou un illustrateur, tu te lance sur Tipeee ou Patreon. Dès que tu as assez de revenus, tu va te concentrer exclusivement sur tes donateurs. C’est automatique, car tu estime qu’ils ont droit à quelque chose de plus,mais n’oublie pas que c’est juste quelques dollars. Tu va donner des dessins en exclu, ensuite, tu va leur demander leur avis sur tout, et sans t’en rendre compte, tu va être enfermé dans une bulle avec une centaine de péquenots qui te donnent un dollar par mois, merde.

Et il y a une pente glissante aussi douce qu’une sodomie avec vaseline. L’ubérisation de tes créations. Tu fais une superbe création qui t’a pris des semaines et en échange, on te donne 1 ou 2 euros. Est-ce que ça les vaut ? Si une planche de dessin vaut 50 euros, cela signifie que tu pense que le donateur va donner 1 dollars pendant 50 mois et c’est ensuite que tu te sera correctement rénuméré. A force de mendier en ligne, on esclavagise son propre contenu qui n’a plus aucune valeur marchande.

Sur le mois en comptant un certain nombre de créateurs, tu sera ravi d’avoir la centaine d’euros sur ton compte, mais tes créations, tu les a vendu pour une bouchée de pain rassis.

Petit à petit, tous les métiers sont s’ubériser par cette méthode et n’oublions jamais que le néo-libéralisme veut supprimer tout valeur avec ton outil de production (oui, je lis Marx ces derniers temps). Tipeee et Patreon sont dans l’arnaque pyramidale, car dans cette dernière, la clé de voute est de mettre constamment les plus gros créateurs en avant. Regardez, il gagne 5 000 euros par mois, pourquoi pas vous. Et tu te laisse happer. Mais tu ne pige pas que ces gros créateurs sont déjà riches par définition, car ils sont au sommet de la pyramide, et quel que soit leur méthode de monétisation, ils vont toujours gagner plus. Leur succès ne signifie pas que Tipeee ou Patreon fonctionne, car ils réussiront partout à cause de leur communauté. On inverse la cause et l’effet.

Et pour Patreon, ça roule plutôt bien. Ces derniers mois, il a collecté 60 millions de dollars en investissement direct en portant à plus de 100 millions de dollars sur son capital total. Car les investisseurs savent que les pigeons vont se faire plumer avec les commissions. Et Patreon a changé sa commission en passant à 2,9 % du montant + 0,35 dollars. La promesse de Patreon est qu’il récupère simplement 5 % plutôt que des 10 % auparavant. Et évidemment, tu vois l’arnaque ? Non,  pour quelqu’un qui se fait 1 000 dollars, cette répartion est tout bénéf, mais pour le mec qui survit avec des donateurs de 1 dollars, c’est catastrophique, car 1 dollar avec cette commission signifie que le créateur abandonne près de 0,36 dollars en commissions, soit il perd 30 % du montant qui va aller à Patreon. Pour les gros créateurs, l’impact est minime.

Sur Tipeee, c’est encore pire, car la commission est de 8 % TTC. C’est bien plus cher que Patreon et dans le cas du pourcentage, les petits créateurs sont toujours les plus arnaqués. Et le pire est qu’il n’y a pas d’autres solutions. Aujourd’hui, ces plateformes prétendent que tu peux vivre avec, mais c’est totalement faux. A la limite, ça peut te donner quelques bonus pour acheter des épinards et le beurre, mais pour vivre, il faudra passer par autre chose.

Mise à jour : Patreon a changé d’avis après le tollé. Pour le moment, il revient à l’ancienne commission, mais je peux vous garantir qu’il va remettre le couvercle dans le futur en catimini

 

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (6 votes, average: 1,67 out of 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef, webmestre et blogueur, précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils