Les alternatives à Youtube

Si vous cherchez des alternatives à Youtube, alors BitChute, Flixxo, FramaTube ou encore D Tube sont de bons candidats. Même si ce sont des projets remplis d’erreur et encore balbutiants, leur approche basée sur le BitTorrent et la Blockchain est le futur de la vidéo en ligne.


D Tube est une alternative à Youtube

Dans mon article sur la censure de Youtube, je disais que la situation devient intenable pour les vidéastes qui veulent s’exprimer librement. On doit pouvoir discuter de tous les sujets même s’ils sont éructants, vomitifs ou incendiaires sinon ce sera le combat dans les rues.

BitChute

BitChute est une alternative à Youtube

Le premier qui a exploité la technologie WebTorrent qui permet d’utiliser le BitTorrent directement sur le navigateur. BitChute ressemble à Youtube sauf que le contenu est alimenté par BitTorrent. Cela signifie que vous n’avez pas besoin de bande passante ou de stockage considérable. Ce sont les utilisateurs qui vont déterminer si la vidéo est fluide ou non. Le BitTorrent permet de se protéger totalement de la censure, mais il faut une bonne base d’abonnés pour que l’expérience d’utilisateur reste fluide.

Flixxo

Flixxo est une alternative à Youtube

Flixxo est un tout nouveau venu sur la scène de la vidéo en ligne. Il utilise également le BitTorrent, mais aussi la Blockchain pour les paiements. Flixxo est beaucoup plus professionnel ce qui signifie que les contenus violents ou trop agressifs ne sont pas tolérés. Flixxo utilise son propre token appelé Flixx qui se base sur Ethereum. Vous êtes payé avec des Flixx que ce soit pour vos contenus et autres interactions. Flixxo veut très sérieux, car l’un de ses créateurs est Federico Abad, le mec qui a crée Popcorn Time, donc on peut espérer de la qualitay.

Flixxo est beaucoup trop vulnérable à la censure selon moi, car il vise déjà la monétisation avant tout le reste. Ce serait bien de créer la plateforme avant de penser à la monétisation, car les créateurs peuvent toujours passer par des financements indépendants si la plateforme leur garantit une totale liberté.

FramaTube (PeerTube)

FramaTube est une alternative à Youtube

C’est le projet qui m’intéresse le plus même si j’étais très sceptique au début. Déjà, cela vient de Framasoft qui est un gage de qualité. En fait, Framasoft déteste autant Google que les Youtubeurs qui se font censurer. Ils ont décidé de créer PeerTube qui est un logiciel que vous installez sur votre serveur. PeerTube utilise le WebTorrent, donc c’est la même technologie que Flixxo ou Bitchute. Cependant, vous êtes absolument maitre de votre instance. Ce qui est intéressant est que FramaTube est juste une porte d’entrée vers la fédération comme Mastodon l’a fait avec le micro-blogging même si j’ai rapidement vu des limites à Mastodon.

Et PeerTube vient d’intégrer ActivityPub qui est un protocole pour créer ce type de fédération adoubé par le W3C. Cela peut donner des trucs vraiment cool, car toutes les instances utilisent ce protocole pourront communiquer les unes aux autres. Ainsi, une instance PeerTube pourra se connecter à une instance Mastodon si celui-ci intègre ActivityPub et donc, vous pourrez interagir avec le vidéaste sur son PeerTube via Mastodon. Le projet est très prometteur, mais je me demande s’il n’est pas trop ambitieux. Ils ont besoin de fric, alors ne faites pas votre radin et donnez-leur pour concrétiser le projet. PeerTube sera peut-être disponible en version utilisable en mars 2018 et donc, si vous voulez mon avis, suivez bien ce projet, car il recèle un bon potentiel.

D Tube

D Tube est une alternative à Youtube

Celui-là, j’en ai entendu parler par hasard et l’interface est superbe. Elle ressemble exactement à Youtube. C’est fluide, ça marche parfaitement et c’est décentralisé. Mais comment est-ce possible, sale con ? J’ai essayé de comprendre, mais c’est un peu complexe. Il y a une vidéo qui explique clairement le concept de D Tube. En premier lieu, D Tube n’est pas un site principal, car il se base sur Steem It. Steem It est une plateforme de réseau social et de blogging qui utilise la Blockchain. C’est une plateforme avec des rémunérations intégrés via des monnaies virtuelles qui s’appellent Steem et Steem Dollars.

Donc, il faut avoir un compte Steem It pour publier des vidéos sur D Tube et ce n’est pas forcément ouvert à tout le monde, car quand vous créez un compte sur Steem It, vous faites partie intégrante de la Blockchain puisque tout vos commentaires et publications sont intégrés dans cette chaine de bloc. Mais la Blockchain ne peut pas supporter des vidéos et donc, les créateurs ont utilisé l’IPFS à la place qui est une sorte de variante du Torrent. Parmi les inconvénients que je vois, l’utilisation d’une monnaie virtuelle propre à la plateforme est un frein. Cela aurait été plus intéressant de proposer une crypto-monnaie plus généraliste, mais cela reste un bon concept. Ci-dessous, une traduction sur le fonctionnement de l’IPFS et comment ça marche et combien ça coute par le créateur de D. Tube.

Utilisation d’IPFS en tant que stockage statique de fichiers

IPFS est un protocole qui permet le stockage de fichiers décentralisé. Le principe sous-jacent est appelé Distributed Hash Tables (DHT). Le même principe alimente également le réseau BitTorrent. De la même manière que le chiffrement utilise le chiffrement asymétrique, les réseaux DHT auront un contenu de hachage pour pouvoir identifier un fichier. Le hachage devient l’identifiant d’un fichier et c’est aussi simple que de recréer un fichier et de s’assurer que les hachages correspondent pour s’assurer que le fichier qui nous a été envoyé est l’original.

Mais pourquoi ne pas utiliser Torrent ? Torrent a sans doute déjà plus de contenu et est plus mainstream. Mais Torrent n’a pas été conçu pour le web. Certaines implémentations telles que WebTorrent tentent de le faire fonctionner, mais il faut encore des clients hybrides qui serviraient de ponts pour transférer des fichiers de clients durs tels que Torrent vers des clients Web qui s’exécutent dans un navigateur. Pas très pratique et encore moins efficace. Je suis sûr que beaucoup d’entre vous ont utilisé PopcornTime pour regarder du contenu piraté et ils l’ont apprécié cette application, mais construire quelque chose de similaire qui fonctionne dans un navigateur sans avoir à lancer des clients hybrides pour connecter les gens est malheureusement impossible.

IPFS est un protocole plus récent, open source et activement développé. Il a un brillant avenir. Son utilisation comme principal moyen de stockage pour ce projet était une évidence.

Les coûts de stockage d’IPFS

IPFS est cool, mais il n’est pas magique. Quelqu’un a besoin de seeder (stocker) les fichiers et votre navigateur ne peut pas stocker de façon permanente des fichiers volumineux (le stockage local est limité à 50 Mo sur la plupart des navigateurs), donc l’amorçage direct de l’application n’est pas encore possible. Ma première idée était de demander à certains utilisateurs d’exécuter certains noeuds IPFS, mais il est devenu évident après quelques conversations que cela créerait plus de problèmes, car ces utilisateurs sont des personnes non techniques et la configuration d’un noeud IPFS semble être un défi difficile pour la plupart des gens. Je crois cependant que cette solution soit la bonne, mais il me faudrait installer un docker ou quelque chose de facile pour que les utilisateurs puissent se joindre activement au réseau DTube pour commencer à seeder (et gagner une part des récompenses).

À la place, j’ai cherché des noeuds IPFS existants et j’ai contacté le propriétaire d’IPFS Store, un site Web qui vous permet de payer en Bitcoin afin de conserver vos fichiers sur le réseau IPFS. Après quelques réponses positives et pédagogiques de @nannal, je savais que j’avais trouvé la bonne personne.

J’ai récemment créé le compte @dtube. Ce compte sera utilisé pour collecter 25 % des récompenses provenant des auteurs sur DTube. 10 % de ces frais seront utilisés pour payer le stockage à long terme des fichiers sur IPFS Store. Le taux est de 0,044 $ par Go par mois. Ainsi supposons que vous téléchargiez une vidéo de 100 Mo, qui rapporte 10 $, alors 0,25 $ ira à @nannal pour garantir la redondance des données pendant environ 57 mois (4 ans et demi). Une fois ce temps écoulé, les utilisateurs devront payer eux-mêmes leur stockage (la crypto-monnaie est acceptée) pour garder le Seeding des fichiers ou les stocker eux-mêmes directement sur leur propre PC et leur connexion.

Le BitTorrent et la Blockchain sont l’avenir de la vidéo en ligne

Tous ces projets pourraient échouer dans quelques semaines ou devenir le nouveau Youtube, mais ils ont un point commun clair comme le cristal. L’avenir de la vidéo en ligne ne peut que se baser sur la décentralisation. Que ce soit le BitTorrent, l’IFPS ou n’importe quelle autre technologie, la vidéo en ligne dans quelques années sera décentralisée et ce sera la mort de Youtube. Il va juste devenir une nouvelle télévision comme une autre, car les créateurs vont partir de plus en plus et si les créateurs partent, alors les annonceurs vont les suivre.

 

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef, webmestre et blogueur, précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils