Devenir radical

Quand tu commence à glisser de plus en plus vers les pensées radicales et que tu trouve qu’elles sont banales.


vicart26 / Pixabay

Ca va mal. Comme quand vous êtes sur une pente et que vos pieds commencent à glisser de plus en plus. Mais c’est une glissade plaisante comme une forme de lâcher prise que vous espériez depuis longtemps. Youtube propose beaucoup de contenus. Il y a en a pour tout le monde et il est vrai que la censure sur Youtube devient aussi tyrannique que celle de la Corée du Nord ou l’Arabie Saoudite, on peut trouver des contenus vraiment atypiques à la limite de l’ésotérisme si on cherche vraiment.

kellepics / Pixabay

Je deviens de plus en plus radical et non, je ne vais pas prendre des Kalachs, faire mon baluchon pour partir dans un désert perdu où les seules femmes que tu trouve ont du poil au dents. Ma pensée se radicalise de plus en plus et tu commence à penser que c’est toi qui ne tourne pas rond. Des gens bien pensants vont te dire d’aller voir un psy, ces mêmes gens bien-pensants qui pensent que le parangon de la raison est de se foutre derrière un bureau 12 heures par jour à faire un métier aussi inutile que de vendre des glaçons sur la banquise.

L’anti-système doit devenir une seconde nature et on ne doit trouver aucune excuse pour lui laisser la moindre brèche. On peut arguer que les longs débats ne servent à rien, mais les grands changements commencent toujours par un papotage dans un bar en étant ivre. Sur Youtube, j’ai commencé par découvrir des mecs comme Greg Tabibian, ensuite, tu glisse vers TeddyBoy RSA, ensuite du Ernesto deupointzero et même Loic Chaigneau. Il y a beaucoup d’approximations dans leurs visions du monde, mais pour une fois, ils parlent de tout et de rien comme s’ils allaient changer le monde. Ils se revendiquent tous d’un Youtube plutôt underground et que leurs pensées radicales dans tous les domaines provoquent un rejet viscéral chez les autres.

J’ai regardé plusieurs de leurs vidéos, de leurs tables rondes et j’ai compris qu’ils n’étaient pas encore si radicaux, mais que c’était dans la bonne voie. Je le suis beaucoup plus dans certains domaines. Evidemment, cela reste un cheminement personnel qui est chaotique pour tout le monde. Cela ne convient pas à ceux qui font du politiquement correct et qui pense encore que le système est encore bon à quelque chose. Mais c’est bien de se radicaliser, car c’est la seule option pour penser différemment et le délicieux plaisir que les fous et les complotistes ne sont pas ceux qu’on croit.

Graehawk / Pixabay

Je vois de l’énergie dans ces personnes, une certaine vision du monde qui est devenu des mythes et des légendes dans les sphères publiques. Une sorte d’utopie qui ne dit pas son nom, mais qui mérite qu’on l’apprécie comme l’odeur du café qui vous tire d’un sommeil ténébreux de plusieurs décennies. Ce sont des gens qui parlent parfois à tort et à travers, mais au moins, ils font quelque chose.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Salut,

    Tu n’est pas entrain de devenir radical. C’est le monde qui se radicalise… En vite dit, je parlerai d’un mal aise face à l’extension du domaine de la vente, du commerce de tout. Louer son appart quand on est pas là, louer le siège passager quand on se déplace, détruire la sécu pour faire place aux assureurs privée, démolir le code du travail pour startuper…

    Donc non, tu ne déraille pas, tu fais juste preuve de salubrité personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils