Etude de merde -> Les survivants de l’Holocauste développent plus de cancer


Quand une corrélation ne suffit pas, alors vous en mettez une deuxième pour montrer que votre étude de merde mérite d’être publiée sur le fait que les survivants de l’Holocauste développent plus de cancer.

L’étude a été publié dans la revue Cancer.1 Les chercheurs voulaient démontrer que les survivants de l’Holocauste souffrent plus de cancer par rapport aux autres. C’est une hypothèse valable si on prend compte de l’exposition de la famine, des maladies, de la torture et de toutes les joyeusetés. On pourrait penser qu’ils ont mesuré individuellement ces expositions, mais non.

Leur première mesure a été simplement de collecter des individus selon les indemnités prévues sur les survivants de l’Holocauste. 2 3   L’échantillon est grand avec plus de 150 000 personnes suivies pendant 42 ans, mais cela ne veut rien dire si la méthodologie de base est biaisée. La seconde mesure est encore plus conne, car les chercheurs ont simplement regardé les pays qui ont été gouverné par le régime Nazi. C’est comme si on disait qu’il y a plus de chats blancs que de chats noirs dans les pays qui ont été gouvernés par le régime Nazi. Je ne comprend pas comment une telle étude a pu passer l’évaluation par les pairs. A partir de données corrélées, on ne peut pas faire un lien de causalité. Pour déterminer si les survivants de l’Holocauste ont eu une augmentation de cancers, il aurait fallu :

  • Déterminer le type de privation auquel ils ont été confronté
  • Le type de torture qu’ils ont subi
  • Les conditions de vie après qu’ils aient été libéré
  • Les maladies qu’ils avaient avant d’être persécuté par les nazis
  • Et des dizaines d’autres mesures pour inclure tous les paramètres possibles.

Même si les chercheurs ont intégré le critère de la famine, cela ne suffit simplement pas. Le fait que les chercheurs soient d’Israel montre le problème quand on veut absolument intégrer de l’idéologie en science. De nombreuses études de ce type sont du gâchis alors qu’elles auraient mérité une méthode plus rigoureuse.

Sources

1.
Sadetzki S, Chetrit A, Freedman LS, et al. Cancer risk among Holocaust survivors in Israel-A nationwide study. Cancer. July 2017. doi: 10.1002/cncr.30783
2.
Holocaust Compensation Restitution, by Country. jewishvirtuallibrary.org. http://www.jewishvirtuallibrary.org/holocaust-compensation-and-restitution-by-country. Accessed July 10, 2017.
3.
The Claims Conference. claimscon.org. http://www.claimscon.org/about/. Accessed July 10, 2017.
N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils