Le journaliste est aussi toxique et nocif que ses maitres

On nous dit toujours de distinguer le journaliste de ses maitres, mais en fait, ils font tous partie de la même caste. Désormais, il faut s’en débarrasser avec le reste du système médiatique.

On nous dit toujours de distinguer le journaliste de ses maitres, mais en fait, ils font tous partie de la même caste. Désormais, il faut s'en débarrasser avec le reste du système médiatique.

Le blog Les crises.fr propose un bon article sur Explicite, le nouveau média sur Facebook (sic) lancé par les « courageux » anciens journalistes d’iTélé pour combattre la pression de leur hiérarchie. On avait salué ces journalistes, mais dès qu’ils ont gagné, ils retournent chercher la voix d’un autre maitre. Pour lancer leur média à la con, ils ont invité Macron… Sérieux ? Tu veux proposer un autre journalisme plus « libéré » et tu invite l’un des pires fils de pute de ces élections ? Les Crises et sa communauté ont envoyé plusieurs questions à Macron et les journalistes n’ont pas posé une seule d’entre elle.

Pire encore, ces journalistes ont accusé Les crises et sa communauté de pourrir le Live. Quand on critique les médias de masse dominants, on parle de la pression de publier, des milliardaires qui veulent influencer l’opinion publique et ainsi de suite. Mais je pense maintenant que le problème vient des journalistes eux-mêmes qui passent par les mêmes filières et écoles qui les formatent d’une telle manière que même leur envie de liberté est juste l’envie d’une autre prison où un autre milliardaire paierait les factures. Quand vous regardez la complaisance de ces « courageux » face à Macron, on a l’impression que les journalistes sont prêts à lui faire une pipe sur demande.

Mais on pourrait croire que le blog Les Crises est complotiste et qu’il voit le mal partout. Et bien, il faut simplement reproduire l’expérience. L’année dernière, il y avait un nouveau blog intitulé Julia Inside TV qui prétendait dénoncer les coulisses de la télévision. Sa devise était : La blogueuse qui dit tout haut ce que les gens de TV pensent tout bas. Pendant quelques mois, elle a fait semblant d’être une critique acharnée de son système… jusqu’à la publication de son livre intitulé Pour quelques minutes de célébrité et on découvre aussi son vrai nom Anaïs Maquiné-Denecker. Vous avez compris, cette pétasse avait organisé toute cette opération de com juste pour vendre son livre. A aucun moment, on n’avait eu une critique digne de ce système. Cette personne, prétendait critiquer le journalisme dominant, mais plaignait Claire Chazal qui a été mise à la porte. Par ailleurs, son blog a été supprimé dès que le livre est sorti et qu’elle a eu d’autres opportunités professionnelles (en tout cas le blog n’est plus disponible). Voilà les limites des journalistes dominants. Désormais, je ne ferais plus de distinguo entre le journaliste et le système qui l’emploie, car le premier contribue à perpétuer le second. Enfin, je remercie chaleureusement Le Decodex de m’avoir fait découvrir Les Crises.fr. Continuez à mettre vos ennemis en rouge, cela nous permettra de connaitre nos amis.

Notons que je ne dénonce pas les journalistes qui proviennent d’autres horizons et qui n’ont pas été formaté par le système. Mais ce type de journaliste se fait de plus en plus rare.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s