Comment les médias alimentent-ils la peur du terrorisme

Un excellent article du site Price Economics explique comment les médias alimentent la peur du terrorisme et instaure constamment un climat anxiogène.

Un excellent article du site Price Economics explique comment les médias alimentent la peur du terrorisme et instaure constamment un climat anxiogène.

Si on cherche un peu, alors on trouve rapidement que les morts provoquées par le terrorisme sont insignifiantes comparé aux homicides ou aux accidents de la route. Cependant, les médias vont tellement se concentrer sur les morts du terrorisme que la plupart des gens vont exagérer le problème. Dans l’article de Price Economics, on a cette animation sur comment le New York Times a couvert la tuerie d’Orlando pendant plusieurs jours.

La couverture du New York Time pendant les jours qui ont suivi la tuerie d'Orlando - Crédit : priceonomics.com
La couverture du New York Time pendant les jours qui ont suivi la tuerie d’Orlando – Crédit : priceonomics.com

Ensuite, on a ce graphique.

Les morts par terrorisme VS la couverture médiatique de ces morts - Crédit : priceonomics.com
Les morts par terrorisme VS la couverture médiatique de ces morts – Crédit : priceonomics.com

Sur la droite, on a les morts par homicide (orange) et le terrorisme (rouge) aux États-Unis, la barre du milieu concerne les mêmes statistiques au niveau mondial. Et la barre de gauche concerne la couverture du New York Time sur les homicides et le terrorisme. Si le terrorisme tue 200 personnes en une année et que les homicides en tuent 17 000 (sur une barre maximale de 18 000 morts, toutes causes confondues), alors les médias vont couvrir les deux phénomènes comme s’il y avait eu 8 000 morts provoqués par le terrorisme et 10 000 morts provoqués par les homicides. On peut arguer qu’une couverture intensive des actes de terrorisme mène à plus de vigilance, mais les médias n’appellent pas à la vigilance, car ils appellent à la peur. Et le plus gros problème est qu’en lisant constamment les médias de masse, vous aurez l’impression que le terrorisme provoque plus de morts que toutes les autres causes. Mais il ne faut pas minimiser le problème. Ci-dessous un autre graphique qui montre le nombre de morts à cause du terrorisme selon les différentes régions :

Les morts par terrorisme selon les différentes régions du monde - Crédit : priceonomics.com
Les morts par terrorisme selon les différentes régions du monde – Crédit : priceonomics.com

On voit clairement que le Moyen-Orient paie le plus lourd tribut au terrorisme tandis que l’Europe et les États-Unis sont en bas de tableau. Maintenant, un autre graphique sur la couverture du New York Times sur les morts liées au terrorisme :

La couverture médiatique du NYT sur les morts par terrorisme au niveau mondial - Crédit : priceonomics.com
La couverture médiatique du NYT sur les morts par terrorisme au niveau mondial – Crédit : priceonomics.com

On voit par exemple dans le premier graphique qu’il y a eu 7 286 morts du terrorisme en Asie, mais le NYT en a couvert que 6 d’entre elles. Est-ce que cela signifie que la vie des Occidentaux est plus précieuse que les Asiates, les blacks et les arabes ? Ben oui, selon les médias de masse. L’article prend l’exemple du New York Times, mais on pourrait trouver bien pire chez la plupart des médias de masse. Mais est-ce qu’il faut blâmer les médias ? Est-ce que ce ne sont pas les lecteurs qui sont friands de ce type de nouvelle ? Pour les auteurs du dossier, c’est la main invisible du lecteur, mais je ne pense pas que cela explique l’ampleur du problème. Dans Night Call, un excellent film qui raconte l’histoire d’un cameraman qui couvre les crimes sordides nocturnes à Los Angeles, le personnage principal demande l’intérêt des lecteurs à une directrice de programme, celle-ci lui répond : La une de l’actualité est une femme blanche qui court dans un parc avec la gorge tranchée dégoulinante de sang.

Quand on regarde la couverture du terrorisme par les médias occidentaux, alors on a cette vision du monde : Les attaques terroristes augmentent aux États-Unis et en Europe et elles sont perpétrées exclusivement par des musulmans et les victimes sont principalement des non-musulmans. C’est la Guerre de l’Islam contre l’Occident. Alors que les données nous révèlent : Le terrorisme se produit partout dans le monde et les musulmans sont les principales victimes et on doit faire attention au terrorisme comme aux autres dangers qui peuvent nous frapper dans notre vie quotidienne. Personnellement, je considère le terrorisme comme une catastrophe naturelle. Ça peut vous tomber dessus et vous crevez. Pas de quoi fouetter un chat et pas besoin de blâmer qui que ce soit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s