Coluche sur son sketch : Je me fous de tout

Je connais la majorité des Sketchs de Coluche, mais j’avais raté celui qui s’intitule Je me fous de tout.  On pense souvent que Coluche était un génie et peut-être qu’il l’était, mais je pense qu’il a compris la nature humaine plus que quiconque et la nature humaine ne change jamais. Il a su retranscrire cette nature humaine avec des mots et c’est ce qui les rend intemporels par nature.

Dans ce sketch, Coluche parle de  la misère du monde et au fait qu’on s’en fout. Le sketch est rempli de fulgurances qui n’ont pas pris une ride. « On s’est rangé du coté des Vietnamiens pendant la Guerre du Vietnam et on a protesté contre les Américains. Quand les Vietnamiens ont gagné, ils ont envahi le Cambodge. »

Parfois, je m’intéresse à un sujet. je lis tout, je me documente et je m’engage dans cette cause… pendant 3 semaines et ensuite, je passe à autre chose. Coluche avait compris le phénomène des Social Justice Warriors avant même qu’ils apparaissent, car ce phénomène est ancré dans notre nature et qu’il est exacerbé par les nouvelles technologies. On fait semblant de plaider pour une cause, mais en réalité, on se contente de glorifier sa propre petite personne de merde. De nombreuses personnes disent qu’on a besoin de Coluche plus que jamais, mais s’il était vivant, il serait en prison à perpétuité.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s