L’homme de paille, Donald Trump, le réchauffement climatique et la sécheresse à Madagascar

L’homme de paille est un sophisme qui consiste à attribuer un mauvais argument à son adversaire pour le réfuter au lieu de débattre du vrai argument proposé par cet adversaire. Et un article du New York Times en est le parfait exemple.

L'homme de paille est un sophisme qui consiste à attribuer un mauvais argument à son adversaire pour le réfuter au lieu de débattre du vrai argument proposé par cet adversaire. Et un article du New York Times en est le parfait exemple.

L’homme de paille est un sophisme qu’on rencontre tellement souvent qu’il est devenu banal :

  • Jean propose l’argument A1
  • Michel décrit l’argument A2 comme l’argument A1 (les deux semblent similaires, mais il n’y aucun rapport)
  • Michel réfute l’argument A2
    Michel prétend qu’il a réfuté l’argument A1

En termes simples, il s’agit d’affaiblir l’argument de l’adversaire pour qu’on puisse le battre beaucoup plus facilement. L’homme de paille est très utilisé en politique, en journalisme, mais surtout sur la guerre entre le créationnisme et l’évolution. En 2001, l’état de la Louisiane a proposé une loi pour interdire l’enseignement de la Théorie de l’Évolution dans les écoles publiques. Voici ce qu’on peut lire dans son argumentation :

Les écritures de Charles Darwin, le père de l’évolution, ont promu la justification du racisme, et ses livres sur l’Origine des espèces et de la Filiation de l’homme et la sélection liée au sexe postulent une hiérarchie de races supérieures et inférieures…

De ce fait, l’Etat de Louisiane condamne toutes les formes du racisme et il rejette donc les principaux concepts de Darwin sur le fait que certaines races sont supérieures aux autres. Cet argument est suffisant pour interdire cette idéologie du racisme.

C’est un exemple extrême, mais c’est l’homme de paille dans toute sa splendeur. On prend les livres de Darwin et on leur attribue des arguments du darwinisme social qui n’ont jamais été proposés par Darwin et ensuite, on utilise ces arguments fallacieux pour réfuter toute la théorie.

Et aujourd’hui, le New York Times fait la même chose avec un article intitulé : Alors que Donald Trump nie le réchauffement climatique, ces enfants vont mourir.

C’est un article d’opinion qui insiste sur les dangers du réchauffement climatique et que l’entêtement de Donald Trump à le nier va provoquer la mort des enfants à cause de la sécheresse à Madagascar. La sécheresse existe, les morts des enfants aussi, l’impact du réchauffement climatique sur la sécheresse reste encore à déterminer, mais surtout, il n’y a absolument aucun rapport avec Donald Trump. Étant donné que j’habite à Madagascar, je peux dire quelques petits trucs :

  • La sécheresse à Madagascar dure au moins depuis 3 ans (cela fait depuis plus longtemps, mais les effets dramatiques datent de 2013).
  • L’année 2015 a été la plus meurtrière avec environ 1500 personnes qui sont mortes de faim, donc, sous l’administration Obama.
  • La communauté internationale a donné beaucoup de financements, mais la corruption locale les a engloutis sans que le moindre centime arrive jusqu’aux villages isolés.
  • Le trafic de bois de rose et la déforestation massive ont augmenté la sécheresse.
  • Le trafic de bois précieux profite principalement aux puissants du pays incluant le gouvernement, les forces de l’ordre et les grands groupes économiques.
  • La sécheresse de Madagascar pourrait être résolue par un système de transport d’eau ou de forage de puits, mais le financement pour les construire a été également englouti par la corruption.

En plus d’utiliser le sophisme de l’homme de paille, cet article utilise l’effet papillon. Parce que Donald Trump a dû mal avec le réchauffement climatique, des enfants à l’autre bout du monde vont automatiquement mourir ? Ensuite, il faut aussi remplacer les choses dans le contexte.

  • Les États-Unis n’ont jamais accepté le moindre accord allant contre leurs intérêts. S’ils avaient ratifié le protocole de Kyoto, on n’en serait pas là.
  • La COP21 est une mascarade diplomatique plus qu’autre chose. Même si tous les pays respectent leurs engagements, on ne pourra pas échapper aux effets du réchauffement climatique. On pourra simplement survivre plus longtemps.
  • Le réchauffement climatique a déjà commencé, mais ses effets sont encore faibles, car il faut aussi tenir compte des aléas normaux du climat. Le changement climatique se fait en profondeur et sur le long terme.
  • Utiliser des catastrophes actuelles en les mettant sur le dos du changement climatique est stupide dans le meilleur des cas et totalement malhonnête dans le pire.
  • Le mandat de Donald Trump dure 4 ans et c’est une période trop courte pour avoir des effets durables.
  • Et même si Trump détruit tous les efforts des Yankees pour lutter contre le réchauffement climatique, on pourra toujours les remettre plus tard.

Cette technique de l’homme de paille est utilisée de manière systématique. Genre :

  • Vous êtes contre la surveillance de masse, donc vous êtes pour le terrorisme ?
  • Vous êtes pour le féminisme, donc vous voulez que les femmes règnent sur les hommes ?

Il y en a une pléthore et leur point commun est l’absence totale de nuances pour présenter des opinions extrêmes et qui sont les seules possibilités. Et puis, mettre une photo de garçon affamé, c’est aussi de l’homme de paille en mode visuel. C’est écoeurant que le New York Times utilise la famine de Madagascar pour promouvoir sa propre ligne éditoriale de merde. Il faudrait lui rappeler que lors du vote pour le protocole de Kyoto, la totalité des sénateurs démocrates a voté contre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s