Jean-Luc Mélenchon, Youtubeur et président ?

La chaine Youtube de Jean-Luc Mélenchon a enregistré un succès foudroyant ces dernières semaines. Pourquoi un tel engouement et est-ce que cela se traduira par une augmentation pour ses votes en 2017.

La chaine Youtube de Jean-Luc Mélenchon a enregistré un succès foudroyant ces dernières semaines. Pourquoi un tel engouement et est-ce que cela se traduira par une augmentation pour ses votes en 2017.

Les médias s’étonnent du succès rencontré par Jean-Luc Mélenchon sur Youtube. Il est vrai que ses vidéos enregistrent un franc succès ces dernières semaines depuis qu’il a lancé une émission hebdomadaire intitulée La Revue de la semaine. Les vues varient de 100 000 à 300 000 vues ce qui en fait un Youtubeur tout à fait honorable, mais surtout, Jean-Luc Mélenchon peut être considéré comme le meilleur Youtubeur dans les chaines Youtube sur la politique. Et dans son émission hebdomadaire, Jean-Luc Mélenchon va passer en revue quelques actualités de la semaine en les analysant via le prisme de son parti politique et de sa vision des choses.

Mais qu’est-ce qui explique un tel succès ? Après tout, Jean-Luc Mélenchon possède sa chaine Youtube depuis 4 ans alors pourquoi maintenant ? La première chose est que c’est une préparation pour les présidentielles et il le dit lui-même en estimant que Youtube est un bon moyen de contourner le système médiatique traditionnel où on le fait souvent passer pour un personnage hystérique et vociférant. Ses partisans doivent également partager ses vidéos et son incitation à demander des pouces bleus lui a permis d’atteindre le succès.

Mais cela constitue également sa faiblesse. Pour la première fois, je vois un candidat aux élections présidentielles françaises de 2017 qui me parle comme un mec normal. Il n’est pas pédant, il ne se lance pas dans des diatribes d’extrême-gauche que personne ne comprend. Il se contente de critiquer les décisions en fonction de l’actualité. Par exemple, il va critiquer la privatisation des barrages, la contribution du méthane au réchauffement climatique, la pauvreté, les primaires, etc. Comme son point de vue est très critique contre le système, alors les gens se retrouvent normalement dans son discours. Mais cela m’étonnerait qu’il ait ses chances comme président. Le problème est que malgré son apparence progressiste, le peuple français reste attaché à des valeurs très conservatrices comme le prouve le choix de Fillon. Ce peuple a toujours cette idée en tête que le président doit être un personnage inaccessible et qu’il doit frôler avec le mont Olympe en disant des phrases qui sont incompréhensibles au commun des mortels. De plus, des mecs comme Fillon ou Valls possèdent des partisans avec les grandes sociétés et la classe moyenne française qui a tendance à mépriser tous les points de vue défendus par Jean-Luc Mélenchon et les classes pauvres de la société.

Et son succès sur Youtube s’explique parce qu’on le considère comme un mec normal, mais pas comme un président. Mais peut-être que je me trompe et que les vues qu’il génère vont se transformer en votes. Je me suis abonné à sa chaine pour comprendre sa vision globale des choses. Les médias et les prétendus « analystes » nous montraient souvent un Jean-Luc Mélenchon en petits morceaux. Des petits interviews ici et là sans aucune image d’ensemble. Au fil de ses revues d’actualité, mais également grâce à l’une de ses FAQ, on comprend mieux le personnage et on s’aperçoit qu’il a des opinions tranchées, mais parfois contradictoires.

Par exemple, dans le cas du Cannabis, Jean-Luc Mélenchon est pour la légalisation, mais en même temps, il veut lancer des campagnes pour avertir sur les dangers du cannabis. Il est pour l’utilisation thérapeutique, mais il estime que la légalisation n’est pas un droit à la fumette. Le problème est qu’il confond le cannabis avec le tabac en proposant la même approche pour alerter la population. La légalisation du cannabis aux Pays-Bas ou au Portugal n’ont jamais entrainé de hausse sur la consommation et il serait absurde de considérer le cannabis comme étant aussi dangereux que le tabac. Certes, c’est une substance qui peut provoquer l’addiction, mais on est très loin de l’effet dévastateur de la cocaine ou de l’héroine.

Mais Jean-Luc Mélenchon montre rapidement ses limites sur l’actualité scientifique et sa tendance à faire des liens inexistants entre plusieurs événements. Dans une de ses revues hebdomadaires, il parle de l’impact des pesticides sur les animaux pollinisateurs tels que les abeilles. C’est un problème connu comme le Syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles. On n’arrive pas à l’expliquer correctement, mais les abeilles dans les ruches d’élevage tendent à se vider au fil des saisons avec une mortalité très élevée. Et devinez ce que fait Jean-Luc Mélenchon ? Il fait le lien directement avec les pesticides alors que l’interdiction de ces pesticides dans certaines parties de l’Europe n’a pas ralenti la disparition des abeilles. Peut-être que les pesticides sont un des facteurs, mais il semble être un facteur minimal. Le consensus scientifique nous dit simplement qu’il y a plusieurs facteurs possibles, notamment le parasite Varroa destructor qui est souvent cité par les autorités américaines. On a également l’urbanisation et le réchauffement climatique.

Ce sont les écolos qui soutiennent la thèse des pesticides, mais les expériences sur le terrain montrent que ce n’est pas vrai. De plus, il est faux de dire que les abeilles disparaissent, car l’effondrement des ruches concernent uniquement les abeilles d’élevages. Actuellement, on a environ 50 espèces d’abeilles qu’on utilise dans l’apiculture dans le monde et on compte près de 2 000 espèces d’abeille différentes. Donc, je rigole quand on vient me dire que l’humanité va disparaitre parce que les abeilles disparaissent. Je pense que de nombreuses personnes font le lien avec le dessin animé Drôle d’Abeille où les abeilles décident de ne plus donner leur miel aux humains et que le monde devient mort et triste en quelques semaines.

Mais le pire est qu’après les animaux pollinisateurs, Jean-Luc Mélenchon embraye directement sur le fait que 50 % des espèces de vertébrés ont disparu. Et il fait tranquillement le lien entre les pesticides qu’on balance dans la nature et cette disparition. Alors que le rapport est très clair. La déforestation, le réchauffement climatique et le braconnage sont les principaux responsables dans cette histoire. A aucun moment, on mentionne les pesticides. On pourrait dire que la déforestation sert à l’agriculture qui utilise des pesticides, mais dans ce cas, on doit le préciser comme une cause indirecte.

On peut comprendre Jean-Luc Mélenchon quand il fait ce type de raccourcis, mais les médias font tellement ce type de raccourcis à la con que la vérité scientifique passe à la trappe. Et surtout que les autres vidéos de Jean-Luc Mélenchon sont vraiment intéressantes, car il nous montre les coulisses du système. On peut admettre que c’est un candidat en pleine campagne électorale et qu’il ne va pas non plus détailler toutes les nuances de toutes les actualités. Mais soit on le fait bien, soit on ne le fait pas. Il pourrait parler de la politique et des inégalités pendant des heures sans aucun problème puisque je le rejoins sur de nombreux points, mais il faut arrêter d’utiliser la science pour de la propagande politique.

Mais le succès de Jean-Luc Mélenchon doit déclencher la rage et la haine chez tous les autres candidats qui investissent des millions d’euros dans la communication alors qu’ils font quelques centaines de vue dans le meilleur des cas. Jean-Luc Mélenchon a compris le pouvoir de Youtube et des outils du web 2.0 et il n’hésite pas à remercier des gens comme David de la Ganesh2. Ganesh2 a fait un manga intitulé Jean-Luc Mélenchon No Revolution et au lieu de le rabaisser, Jean-Luc Mélenchon le remercie personnellement. On a également des gens comme Cyprien ou MisterJDay qui ont parlé de lui en bien. Contrairement aux autres candidats, notamment de droite qui diabolisent et se moquent des Youtubeurs, Jean-Luc Mélenchon va vers eux en empruntant leur code et leur style. Cependant, Jean-Luc Mélenchon n’est pas le premier à comprendre la puissance du web 2.0. Alain Soral et la sphère d’extrême-droite l’ont investi depuis des années et il suffit de voir le succès de Dieudonné à son époque. Mais Jean-Luc Mélenchon comme les autres candidats doivent comprendre que s’ils acceptent la règle du jeu de Youtube ou d’autres réseaux sociaux, alors il faudra qu’ils se soumettent à la critique parce qu’ils ne sont plus dans une tour d’ivoire.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s